Quand les taxis s’en prennent à l’application UberPOP

Ville de Geeks

Par Pierre le

Ça chauffe entre les taxis et UberPOP, vous le savez. Et l’application UberPOP est bien au centre des débats. Les chauffeurs de taxis, énervés par ce qu’ils appellent une concurrence déloyale, ont l’application du géant américain dans le viseur.

Hubert

Ainsi, comme l’indique la Dépêche relayée Numerama, les taxis indépendants de Toulouse ont une requête assez étonnante : le blocage de l’application UberPOP par le gouvernement, via les FAI. D’ailleurs, les chauffeurs indiquent qu’ils n’abandonneront pas le combat tant que cette mesure ne sera pas prise.

Néanmoins, la chose se montre compliquée, tout simplement car les FAI n’ont aucun pouvoir sur les applications des stores Google et Apple. De plus, une telle chose serait en contradiction avec le principe de la neutralité du net. Bref, une douce utopie que les taxis n’atteindront jamais.

A Lille, autre histoire rapportée par Nord Eclair. Manifestant devant le tribunal pour demander l’interdiction d’UberPOP, les taxis ont justement lancé une course avec l’application. Le chauffeur Uber s’est donc ramené devant le tribunal et a été copieusement invectivé par les chauffeurs de taxis. La police s’est ensuite interposée et a emmené le chauffeur au commissariat pour déterminer les conditions de sa course.

De même, les taxis Lillois ont organisé une « chasse aux Uber » le week-end dernier. Ils ont ainsi interpellé un chauffeur, fonctionnaire en arrêt maladie. Une aubaine pour le collectif des taxis.

Bref, les chauffeurs de taxis ont ouvertement déclaré la guerre aux UberPOP. Une guerre loin d’être terminée et où l’application est au centre des tensions.

Source: Source