Mega lève 7,5 millions de dollars, et si Kim Dotcom avait raison ?

Business

Par Elodie le

Mega vient de lever 7,5 millions de dollars (plus de 6,7 millions d’euros) faisant de 2 investisseurs chinois les actionnaires majoritaires de l’entreprise. Ce dernier rebondissement semble confirmer les craintes évoquées il y a peu par Kim Dotcom.

mega_levée_fonds_craintes_kim_dotcom

La semaine dernière, Kim Dotcom expliquait ne plus faire confiance en Mega et avertissait ses utilisateurs quant à la sécurité de leurs données hébergées sur la plateforme.

Dépossédé et « plus du tout investi dans Mega », il pointait du doigt un homme en particulier dans les colonnes de Wired, aux manettes de la société et qui agit dans l’ombre : un investisseur chinois répondant au nom de Bill Liu et recherché en Chine pour fraude.

Les dirigeants de Mega n’avaient pas tardé à démentir les propos de son fondateur historique en expliquant que 17 investisseurs détiendraient les actions de Mega, à part équitable et donc « sans prise de contrôle hostile ».

Les derniers événements semblent lui donner raison, comme le rapporte aujourd’hui le NZ Herald. Ainsi, le 29 juillet dernier, un investisseur chinois du nom de Li Zhi Min, basé à Pékin, s’est offert une participation significative dans Mega et détient désormais 43% de la société après l’achat de 304 530 parts à 13,135$ l’une. Puis, quelques jours plus tard, le 6 août, c’est Yang Jianhong, autre investisseur chinois, qui est devenu actionnaire avec l’achat de 228 398 parts lui octroyant ainsi 24% de la société selon des documents déposés auprès de l’Office des sociétés. Faisant de ces deux hommes, les actionnaires majoritaires de Mega.

Le 6 août également, Mega a levé 500 000$ supplémentaire via un autre actionnaire, inconnu. La société compte désormais 18 actionnaires.

Kim Dotcom

Une levée dont s’est félicité Graham Gaylard, le directeur général de Mega : « Mega a maintenant plus de 22 millions d’utilisateurs enregistrés et son taux de croissance est monté jusqu’à 1,5 million de nouveaux utilisateurs mensuels ». Assurant que les investisseurs actuels, tout comme les nouveaux venus, « soutiennent pleinement Mega ».

Lors de sa dernière interview à Wired, Kim Dotcom n’avait pas caché ses craintes et pointait l’utilisation « d’hommes de paille et d’entreprises » pour accumuler le plus d’actions de Mega. Une entreprise ourdit par Bill Liu, également connu sous le nom de William Yan, pour contrôler la firme « à travers de nombreux associés ».

Ses actifs ont été gelés dans le cadre d’une enquête conjointe de la police chinoise et néo-zélandaise pour des faits présumés de blanchiment d’argent. Y compris les actifs détenus au sein de Mega (16%).

Comme à son habitude, Kim Dotcom n’a pas manqué de commenter ces dernières péripéties. Bref, il a seulement tweeté : « R.I.P #Mega » avec le lien de l’article du NZ Herarld.

Dotcom prévoit de lancer une plateforme concurrente, open source et à but non lucratif. Sur celle-ci, le stockage de données sera gratuit, illimité et chiffré, financé grâce aux dons de la communauté.