Les cartouches d’E.T. déterrées au Nouveau-Mexique ont rapporté plus de 100 000 $

Par Corentin le

ET Atari Nouveau Mexique

Il y a deux ans, Joe Lewandowski, aidé de l’équipe de tournage pour le documentaire Atari: Game Over, avait décidé de déterrer ce qui représente peut-être la plus grande légende urbaine du jeu vidéo : les cartouches d’E.T. pour Atari 2600 dont la société s’était débarrassées dans une décharge d’Alamogordo, au Nouveau-Mexique, à cause de la crise du jeu vidéo de 1983.

Depuis, les cartouches se sont éparpillées. Joe Lewandowski explique à l’Alamogordo News que la boîte de production du documentaire en a récupéré une centaine, 23 ont été données à des musées et 881 ont été vendues à des particuliers, dont 22 en France (dénoncez-vous !).

Grâce à ces ventes, 107 930,15 $ ont été récoltés. 65 037,78 $ ont été reversés à la ville et 16 259,44 $ ont été donnés à la Tularosa Basin Historical Society, une association qui promeut et préserve l’histoire d’Alamogordo. Le reste a été utilisé pour couvrir les différents frais.

Il reste encore 297 cartouches à vendre si cela vous intéresse d’obtenir votre version de ce qui est toujours considéré comme étant le pire jeu de l’histoire. Même si cela est franchement exagéré. Enfin, je veux dire, on a quand même eu Sonic Boom entre-temps, je vous rappelle.

> Via Engadget

stopwatch 1 min.