Etude : 78 % des parents estiment que l’école devrait sensibiliser les enfants à la technologie

Business

Par Gregori Pujol le

Ordinateurs, smartphones, tablettes… la technologie est désormais partout et nous accompagne au quotidien. Aujourd’hui, les plus jeunes, aussi appelés « génération Z », naissent et grandissent dans cet univers 100 % connecté.

En 2015, BQ a demandé aux parents européens leur vision de la technologie et son rôle pour le futur de leurs enfants. Les résultats ont été dévoilés dans une étude, réalisée avec l’institut GfK, portant sur 9 pays (France, Allemagne, Portugal, Royaume-Uni, Espagne, Suisse, Autriche, Italie et Suède).

La technologie : le secret de la réussite pour la génération Z ?

En 2015, plus de 77 % des parents en Europe estiment que leurs enfants âgés de moins de 17 ans sont bien préparés d’un point de vue technologique pour affronter la société du futur. En France, 78 % des parents sont d’ailleurs en phase avec cette opinion. C’est le reflet d’une génération qui a toujours connu Internet et les nouvelles technologies et qui a appris à les manier dès son plus jeune âge. De fait, les parents européens semblent aujourd’hui convaincus du rôle clé de la technologie pour le futur. Ainsi, plus des trois quarts d’entre eux (77 %) pensent que le succès économique d’un pays dépend de la capacité de ses jeunes citoyens à créer ou à développer la technologie. Ce pourcentage est d’autant plus fort en Europe du Sud où plus de 85 % des parents sont d’accord avec cette affirmation en Espagne, au Portugal ou en Italie. Avec 73 % des suffrages, la France se situe dans la moyenne. A l’inverse, ce pourcentage n’atteint « que » 62 % et 70 % respectivement en Suisse et en Autriche. C’est sans doute la raison pour laquelle, lorsqu’on leur demande si l’école devrait sensibiliser les enfants à la technologie dès le plus jeune âge, les parents européens s’accordent : 95 % des Espagnols, 87 % des Anglais et 87 % des Portugais sont d’accord avec cette affirmation, tout comme 74 % des Français. Ces parents, qui ont dû se familiariser tardivement à l’émergence rapide de la technologie voient donc dans l’école un moyen d’y sensibiliser très tôt leurs enfants.

Comment introduire la technologie dans les classes ?

Les attentes des parents européens en matière de technologie sont donc fortes et ils sont nombreux à reconnaître qu’elle est aujourd’hui incontournable. On observe ainsi qu’une large majorité d’entre eux (80 %) estime qu’utiliser la technologie à l’école peut améliorer l’avenir professionnel de leurs enfants. Notons toutefois que la France semble accuser un petit retard sur ce sujet : 92 % des parents britanniques, 90 % des parents espagnols ou encore 88 % des parents italiens partagent cette opinion, alors que la France s’affiche en dernière position avec seulement 66 %. En effet, les parents français sont parmi les plus frileux face à l’introduction de la technologie en classe. Seuls 63 % d’entre eux pensent que l’utilisation de la technologie en classe est très bénéfique, contre 85 % pour les parents espagnols, 84 % pour les parents suédois.

Dans les faits, et si tous les parents s’accordent sur le rôle clé de la technologie pour l’avenir, la mise en pratique, notamment à l’école, semble en effet plus complexe. On l’observe notamment dans les équipements scolaires que plébiscitent les parents dans les salles de classes. Seuls 55 % se montrent favorables à l’introduction de tableaux interactifs à l’école, 43% aux ordinateurs portables et 40% aux tablettes. Pour des parents habitués aux traditionnels stylos et cahiers, la transition vers des appareils plus modernes est encore en chemin. Les parents s’interrogent également sur la formation des professeurs, encore peu sensibilisés à ces thématiques. Seul un quart des parents en Europe, et notamment en France, pensent que les professeurs sont bien préparés à l’introduction des nouvelles technologies dans leur classe.

Soutenir l’apprentissage de la technologie : le rôle des entreprises.

Partant de ce constat, on peut alors se demander quel pourrait être le rôle des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies en matière d’apprentissage. Et le chiffre est sans appel : 72 % des parents européens seraient favorables à ce que ces entreprises soient plus impliquées dans l’apprentissage de la technologie dans les salles de classes. On observe toutefois des disparités significatives entre les pays, liées aux cultures respectives de chacun. Si 89 % des parents portugais, 87 % des parents espagnols et 84 % des parents italiens pensent que les entreprises des nouvelles technologies devraient être plus impliquées dans leur introduction au sein des écoles, seuls 59 % des Suisses, 59 % des Suédois et 56 % des Autrichiens pensent la même chose. Conformément aux chiffres relevés plus haut, la France compte 68 % de parents favorables à l’intervention des entreprises pour favoriser l’apprentissage de la technologie dans les salles de classes.

Ces chiffres montrent néanmoins que les entreprises qui travaillent dans le domaine des technologies ont, elles aussi, un rôle à jouer dans l’enseignement de la technologie aux plus jeunes.