[Android] Google abuse de sa position dominante en Russie

Smartphone

Par Elodie le

Le service fédéral anti-monopole (FAS), le régulateur russe, tacle Google qu’il accuse d’abus de position dominante sur les terminaux Android.

google-accusé_position_dominante_russie

Il y a deux ans, la société russe Yandex lançait son propre navigateur web pour concurrencer Chrome de Google, en constante progression en Russie face à Opéra, leader sur la recherche (30% d’adoption) et annonçait dans le même temps vouloir développer son propre OS mobile. Tout comme la Russie en mai dernier par la voix de son ministre de la Communication, Nikolai Nikiforov, mais pour contourner la surveillance de masse de la NSA, cette fois-ci.

Là où Yandex se distinguait, c’est en dénonçant un abus de position dominante de la part de Google sur le mobile via sa politique d’apps sur Android : plusieurs applications Google sont installées par défaut sur son OS, la firme privilégierait donc ses services et apps plutôt que ceux de la concurrence, notamment sur la recherche avec Search.

Aujourd’hui, Yandex est finalement rejoint par la Russie. En effet, l’autorité de régulation anti-monopole, qui a instruit sa plainte, a affirmé lundi 14 septembre que Google violait les règles de la concurrence avec son OS Android et pourrait être sanctionné à hauteur de 15 % de ses revenus réalisés en 2014 sur le marché russe.

Le régulateur précise que Google s’est rendu coupable en pré installant nombre de ses services sur les terminaux Android, mais également en mettant ses apps en avant dans le menu général des terminaux. Si Google Russie a annoncé qu’ils allaient étudier la décision, aucun commentaire n’a pour autant été formulé.

La société Yandex, quant à elle, s’est félicitée de cette décision : « Nous pensons que la décision de l’autorité servira à rétablir la concurrence sur le marché ». Le cours de son action a, en sus, grimpé de 7% dans les premiers échanges. La société russe a en outre souligné que « l’enquête a confirmé l’existence d’accords visant à interdire la pré-installation d’applications concurrentes » sur Android.

Yandex est en concurrence directe avec Google, que la société dépasse pour le moment : la société est leader avec 60% de part de marché sur la recherche. Mais Yandex a vu ses revenus diminuer à la faveur de Google, qui grignote des parts sur le marché de la recherche, notamment grâce à sa place de choix dans le mobile (Android équipe 86% des terminaux), secteur ultra-concurrentiel… (ou pas ?).

L’autorité anti-monopole a précisé qu’elle publierait les conclusions de son enquête, soit l’intégralité de la décision, ainsi que le montant exact de l’amende de Google sous 10 jours, c’est-à-dire après le 28 septembre.

Selon App Annie, la société d’analyse de données, la Russie représente le 4e marché de Google dans le monde au 2e trimestre 2015, en termes de téléchargement depuis son Play Store, sa réaction va donc être surveillée de près.

Ces derniers mois, Google est assailli de toute part et a déjà eu à subir l’enquête antitrust de la Commission européenne et de l’Inde récemment. Jusqu’ici, le géant du web nie farouchement toute position monopolistique.

Source: Source