Avec Once, les hipsters ne pourront avoir de rendez-vous qu’avec des hipsters

Android

Par Antoine le

Tout le monde connaît Tinder, l’application existe déjà depuis un moment et le principe est simple : “swiper” toutes les personnes dont le physique vous convient, du moins sur la photo, en espérant très fort d’avoir un ou plusieurs “match”. Bon, il faudra aussi espérer que ce soit un vrai compte, que la personne ait bien mis une photo d’elle et pour les rares personnes qui cherchent le grand amour sur Tinder (il doit bien en avoir un peu, non ?), il faudra aussi espérer que ce soit le cas pour la personne d’en face.

Bref, pas idéal… Mais c’était sans compter sur Once, une appli qui reprend peu ou prou le principe de Tinder mais en ne vous proposant qu’un seul profil par jour. Jusque là rien de bien alarmant, l’idée n’est pas forcément idiote et pour l’application ce serait le meilleur moyen de décourager les personnes cherchant une relation d’un soir. Jean Meyer, un Français (que voulez vous, le romantique à la française… ), créateur de l’application souligne aussi le coté kinder surprise de l’application, tous les jours à midi.

Once2

On aurait presque pu pardonner le fait que l’application propose de se baser avant tout sur la photo de l’autre personne dire qui nous plaît ou non mais le 20 Minutes rapporte que la suite du processus pour choisir la personne qui pourrait vous convenir ou non n’est pas des plus reluisantes non plus.

Une fois inscrit sur l’application via Facebook ou votre email, vous devez remplir une série de champs vous questionnant sur vous (nom, prénom, taille, âge, sexe, origine ethnique, formation, employeur, langues, etc). Un vrai petit CV qui permettra, à l’aide de la localisation donnée par votre smartphone, aux algorithmes de l’application de sortir une petite liste de personnes pouvant être “matché” avec vous. Et comment LA personne du jour est-elle choisie me direz vous ? Et bien c’est ici que cela devient intéressant puisque c’est une personne, peut être en pyjama dans son lit, qui choisira qui sera votre match quotidien (L’application ne communique d’ailleurs pas trop sur eux, sauf pour dire qu’une intervention humaine a lieu dans le processus de sélection.).

Dans des propos rapportés par le 20 Minutes, Jean Meyer ne se cache d’ailleurs absolument pas des méthodes employées par son application : Il explique ainsi que « bobos et hipsters vont surtout être proposés à des bobos et des hipsters » et que si votre photo ne vous met pas en valeur, et bien vous aurez le droit d’être « matché avec quelqu’un d’autre qui ne sera pas en valeur sur ses photos ».

Et au delà de l’aspect visuel de la personne, par ce qu’apparemment il n’y aurait pas que ça qui compte, c’est le “background social” qui est le deuxième critère à être pris en compte. Le créateur indique d’ailleurs sans complexe que : « On va choisir pour une personne qui a fait Science Po un profil de type chirurgien. » défendant cette idée par le fait que les gens « se marient avec des personnes du même background social ».

Et pour ceux qui se poseraient encore la question, non, les centres d’intérêts ne sont pas importants, et l’application l’a bien compris puisqu’il s’agit du dernier critère pris en compte lors de la sélection… Ha et puis il est aussi possible de payer pour avoir plus d’un match par jour.

L’application est déjà téléchargeable sur le Play Store et l’App Store.

Source: Source