Amazon va engager 100 000 personnes pour les fêtes de fin d’année

Business

Par le

Comme tous les ans, les fêtes de fin d’année approchent et Amazon va engager des saisonniers pour faire face à la forte augmentation des achats en ligne pendant cette période. L’année dernière il s’agissait de 80 000 personnes, cette année ce sera 20 000 de plus, soit 100 000 au total. Cette nouvelle vague d’emplois arrive alors que le distributeur a employé plus de 25 000 personnes à temps plein depuis août. Au total, l’entreprise emploie plus de 90 000 personnes aux US.

a.fr_logo_RGB

Toujours aux US, la chaîne Walmart prévoie d’employer (seulement) 60 000 saisonniers pour les fêtes de fin d’année. Cette différence entre les deux entreprises a notamment joué sur leurs santé en bourse, Amazon ayant continué à fortement augmenter après l’annonce (le leader de la livraison en ligne devrait presque doubler la valeur de ses actions cette année) alors que Walmart a vu le cours de son action baisser.

Cette annonce intervient après que le New York Times ait vivement critiqué le distributeur cet été, en grande partie à cause de ses conditions de travail. Le journal révélait que tous les employés de la firme sont soumis à une pression constante et que plus d’un a déjà craqué sous la pression. Cette politique du dépassement de soi intervient à tous les niveaux, que ce soit chez les ingénieurs, chez les cadres ou encore chez les ressources humaines.

Un point de vue que ne partage absolument pas la marque qui explique que le journal n’a, à aucun moment, demandé à rencontrer les dirigeants de l’entreprise pour avoir leur point de vue. L’entreprise a d’ailleurs décrédibilisé 4 témoignages, estimant qu’ils n’étaient absolument pas représentatifs des conditions de travail. Ce à quoi le New York Times a répondu que cela ne suffirait pas à ébranler un article basé sur des dizaines de témoignages.

En France, l’entreprise n’a pas communiqué de chiffres. Libération avait aussi dénoncé les conditions de travail de la firme dans un article en décembre 2013.

Source: Source