Yota, acheté par REX Global, va poursuivre ses activités

Smartphone

Par Olivier le

Yota, le constructeur russe qui fabrique les YotaPhone, a été acheté par REX Global, une société de Hong-Kong. Est-ce à dire que cela signe la fin...

Yota, le constructeur russe qui fabrique les YotaPhone, a été acheté par REX Global, une société de Hong-Kong. Est-ce à dire que cela signe la fin des fameux smartphones à deux écrans ?

Malgré les qualités du YotaPhone 2, qui combine en façade un écran classique et une dalle E-Ink au dos (à moins que ce ne soit l’inverse), le constructeur a dû en rabattre sur sa volonté de ramasser la mise aux États-Unis. L’entreprise a souffert d’un problème de production qui l’a poussé à accepter l’acquisition par REX Global de 64,9% de son capital.

Yota, qui continuera d’exercer ses talents en Russie où il emploie une centaine de personnes, insiste néanmoins pour assurer qu’il ne s’agit pas d’une « crise financière », mais d’un besoin de trouver un investisseur sur le long terme, capable d’assurer au constructeur un avenir pérenne. Surtout, le nouveau proprio s’est engagé à injecter 50 millions de dollars afin d’aider Yota à croître sans en passer par des demandes de financement participatif, comme cela avait été le cas pour le précédent smartphone.

REX ouvre également à Yota les portes de l’immense marché chinois. D’ailleurs, le constructeur a d’ores et déjà un contrat avec ZTE pour concevoir le prochain YotaPhone. D’autres produits sont également en développement.

Source: Source