Microsoft lance Microsoft Philanthropie

Général

Par Elodie le

Microsoft lance une nouvelle organisation axée sur l’humanitaire, Microsoft philanthropie. Vraiment ?

microsoft-philanthropie

C’est la mode ou la norme en ce moment dans la Silicon Valley, Bill Gates ayant depuis longtemps donné le la (et Andrew Carnegie avant lui). Après Google (google.org) et Facebook récemment avec la fondation Chan Zuckerberg Iniative, au tour de Microsoft de faire dans la philanthropie en lançant Microsoft Philanthropy.

L’organisation sera dirigée par Brad Smith, chez Microsoft depuis 1993 et président de la firme de Redmond depuis septembre dernier. Ce dernier précise la vocation de Microsoft Philanthropie dans un billet de blog :

Grâce à Microsoft Philanthropie, nous contribuerons d’une nouvelle et plus percutante manière à un écosystème social qui relie les bénéfices de la technologie à ceux qui en ont le plus besoin. Et travailler davantage pour conduire la croissance solidaire de l’économie mondiale. Nous nous efforcerons de combler les lacunes au sein et entre les communautés grâce à un accès plus large à la technologie, qui améliore la productivité et la qualité de vie des gens de ces communautés.

C’est une occasion de faire mieux que jamais avec la puissance du cloud computing et le potentiel de la science des données.

L’organisation s’attachera à faciliter l’accès aux nouvelles technologies pour les personnes qui ne peuvent en bénéficier en raison de leurs revenus, handicapes, localisation (éloignement, déplacements réguliers), ou d’un manque d’éducation (en particulier dans les STEM – Science, Technology, Engineerind and Mathematics), et ce, afin que le plus grand monde puisse profiter des avantages qui en découlent.

Si Microsoft ne précise pas ses investissements à venir, la firme fournit un exemple : 75 millions de dollars seront alloués à STEM educationn au cours des trois prochaines années.

Plus de détails quant aux programmes financés et partenariats scellés dans le cadre de Microsoft Philanthropie seront fournis en début d’année prochaine.

La Silicon Valley poursuit donc son business philanthropique calqué sur le modèle de l’entreprise (avec obligation de résultat(s)), devenant ainsi un acteur incontournable et donc éminemment politique, comme Rockefeller avant elle qui choisissait très précisément les zones et domaines bénéficiant de sa philanthropie.

Source: Source