Les restrictions de visa aux US pourraient bloquer les jeunes entrepreneurs étrangers

Business

Par Henri le

Les États-Unis sont de plus en plus frileux à délivrer des visas aux entrepreneurs venus du Moyen-Orient, et pourraient ainsi se priver de nombreux talent dans le domaine de la technologie.

Amin Zoufonoun, vice-président du développement de l'entreprise chez Facebook. Crédits / DR
Amin Zoufonoun, vice-président du développement de l’entreprise chez Facebook. Crédit / DR

La restriction des visas pour les étrangers mise en place par les États-Unis pourrait avoir un impact négatif sur le développement économique. C’est ce qu’a récemment mis en lumière le site Persian Tech Entrepreneurs, relayé par Forbes, en dévoilant une liste de jeunes américano-iraniens ayant réussi parmi les plus importantes sociétés de la Silicon Valley. Une tripotée de talent dont l’influence n’aura pas permis la levée des nouvelles restrictions d’entrée et de séjour sur le territoire américain.

Les étudiants iraniens sont particulièrement touchés par ces nouvelles lois. Le système éducatif de ce pays est en effet très porté sur les sciences, et les liens forts entre ses différentes universités avaient permis de mettre en place une voie d’accès aux États-Unis pour les plus brillants d’entre eux. Certains de ces entrepreneurs accomplis ont d’ailleurs lancé une pétition pour éviter les mesures de restriction (inclus dans les lois du budget US 2016), mais leur démarche n’a pas fonctionné. L’Iran, ainsi que plusieurs pays du Moyen-Orient risquent d’être touchés par ces décisions. L’Europe pourrait également être frileuse à la venue de ces étudiants.

Pensez-vous que le refus d’héberger ces jeunes entrepreneurs soit une erreur ?