[2015] Les 5 jeux vidéo préférés de Kocobé

Par Redac JDGa le

Chaque membre de la rédaction revient sur ses jeux marquants de l’année 2015. Après la sélection de Henri, poursuivons avec celle de Kocobe.

[NDR : En retraçant les jeux que j’ai faits depuis 12 mois, je me suis rendu compte qu’il y avait assez peu de jeux sortis en 2015. Et même en grand amateur de jeux Nintendo, je dois bien admettre que, malgré les 3 pépites que je vais citer, ce ne fut pas une grande année pour le constructeur dans l’ensemble.

Il y a de surcroît quelques jeux que je n’ai pas eu l’occasion de faire à temps et qui, je pense, auraient été de bons candidats pour cette liste. Je pense notamment à Soma, Her Story, Aviary Atorney (sorti trop tard) ou encore Metal Gear Solid V.]

Ultra Greed Afterbirth

5 – The Binding of Isaac: Afterbirth [PC]

The Binding of Isaac Rebirth est comme le vin et se bonifie avec le temps. Et à chaque DLC, c’est la même chose, The Binding of Isaac me vole 40 à 50 heures de jeu. La dernière mise à jour intitulée Afterbirth ajoute encore plus de contenu, encore plus de boss, encore plus de secrets… Bref, il rend le rogue like le plus riche qui existe ENCORE plus riche. Alors certes, Afterbirth n’est pas aussi généreux que ne l’était Wrath of the Lamb, mais il reste incontournable pour quiconque veut encore prolonger le plaisir de The Binding of Isaac.

Notre test de Rebirth

super mario maker

4 – Super Mario Maker [Wii U]

Voilà le jeu que personne n’attendait vraiment et qui est devenu une des stars de Twitch en quelques parties. Super Mario Maker offre un grand panel de plaisirs. Il y a celui de faire des niveaux, celui de les jouer et celui de voir les autres y jouer. Évidemment, son accessibilité exacerbée fait que de nombreux niveaux ne relèvent pas d’un level design très étudié, mais il ne tient qu’à vous de trouver les bons créateurs et de suivre ce qu’ils produisent. Ainsi, Super Mario Maker devient techniquement le Super Mario en 2D ultime, au contenu virtuellement illimité. Il est donc temps de profiter, qu’on soit créateur ou joueur, des variations infinies du savoir-faire artisanal de Nintendo, au travers de millions (littéralement) de niveaux.

Notre test de Super Mario Maker

Splatoon 25

3 – Splatoon [Wii U]

Premier essai de Nintendo dans le shooter en arène, nouvelle grosse licence depuis longtemps, mais également premier essai sur un jeu qui se focalise principalement dans le multijoueur en ligne, Splatoon représente une prise de risque inhabituelle de la part de l’éditeur. Et pourtant, ça marche. Le core gameplay original et solide qui prend à contrepied le principe du shooter classique est servi par une direction artistique adorable et colorée, ainsi que des musiques punchy. La peur que Nintendo ne prenne pas soin de son jeu sur le long terme a vite été balayée par l’arrivée régulière de nouveau contenu (armes, vêtements, arènes, modes) ainsi que d’événements particulièrement amusants, les splatfests, qui voient s’affronter deux équipes déterminées par des questions triviales comme : « aimez-vous la pizza à l’ananas ? ». Un must have de la console à qui il ne manque plus qu’un filtre régional pour être réellement sans gros défauts.

Notre test de Splatoon

Les masques permettent différentes transformations.

2 – The Legend of Zelda : Majora’s Mask 3D [3DS]

Certes, c’est un remake. Mais avouez également que vous n’avez pas fait The Legend of Zelda: Majora’s Mask au moment de sa sortie il y a quinze ans. Et pour cause, il s’est deux fois moins bien vendu que son prédécesseur Ocarina of Time et fut totalement éclipsé par la sortie de la PS2, rendue disponible la même année. Cependant, avec ce remake de très bonne facture, Nintendo permet à tous ceux qui n’avaient pas eu l’occasion de s’essayer à cette aventure sombre et hypnotisante de lui redonner sa chance. Avec sa narration tout en nuance, ses personnages hauts en couleur, son atmosphère baroque et pesante, sa gestion du temps osée et ses donjons parmi les meilleurs de toute la saga, je considère qu’il s’agit du meilleur Zelda et de loin. Pardon, j’ai dit Zelda ? Je voulais dire jeu.

Notre test de The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D

Undertale 10

1 – Undertale [PC]

Ne posez pas de questions et jouez-y.

Undertale fait partie de ces jeux où moins on en sait, plus on rentre vierge dans l’expérience et plus on est agréablement surpris. Évidemment, il s’agit d’un jeu dont la structure se rapproche plus d’un J-RPG qu’autre chose. Il faudra donc vous accrocher pendant une heure ou deux avant que l’univers résolument attachant prenne. Cependant, une fois dedans, apprêtez-vous à découvrir une des structures narratives les plus intelligentes qu’il m’ait été donné de voir.

Ne posez pas de questions et jouez-y.

Notre test d’Undertale

stopwatch 5 min.