Ian Murdock, fondateur de Debian et figure respectée du logiciel libre, est mort

Business

Par le

Une bien triste nouvelle pour en cette fin d’année. Ian Murdock, le père de la distribution Linux Debian et figure respectée dans le milieu du logiciel libre de droit s’est suicidé lundi dernier à San Francisco en Californie.

CXgQtwTWEAITLGL

L’homme de 42 ans est né en Allemagne en 1973 et est principalement connu pour être à l’origine d’une distribution Linux particulièrement connue : Debian. Cette distribution a été fondée en 1993 et est une des premières à avoir existé. Il a aussi été directeur de la technologie de la fondation Linux entre 2005 et 2007, le directeur de la fondation à d’ailleurs exprimé sa tristesse sur Twitter :

On note qu’un billet en l’hommage de l’homme est présent sur le site de Debian qui écrit vouloir faire perdurer l’héritage de Ian dans le projet Debian.

“Le rêve de Ian se perpétue, la communauté Debian demeure incroyablement active, avec des milliers de développeurs travaillant un nombre incalculable d’heures pour offrir au monde un système d’exploitation stable et sûr.”

On note aussi que la famille souhaite une extrême discrétion par rapport à cette affaire. Une demande plus que compréhensible quand on sait que Ian Murdock s’est suicidé et qu’il avait annoncé vouloir en finir dans un tweet quelques heures avant sa mort.

Cette mort fait revenir sur la table un sujet récurent aux USA : Les violences policières. En effet, le fondateur de Debian avait indiqué avoir été frappé par les forces de l’ordre au point d’avoir besoin de points de suture. De plus, il disait avoir été inculpé pour violences sur les forces de l’ordre et devait s’acquitter de 25 000 dollars de caution.

Il disait aussi dans ses tweet qu’il voulait attirer l’attention du public sur ce problème avec sa mort. Un tweet indique notamment que :

“Peut-être que mon suicide, celui d’un homme d’affaires reconnu, pas un NÈGRE, attirera un peu l’attention sur ce très sérieux problème”

La police de San Francisco indiquait ne pas avoir d’information quant à la cause de la mort de Ian Murdock.

Que l’on comprenne ce geste ou pas, c’est un grand monsieur dans le monde de l’informatique qui s’en est allé cette semaine. Une mort qui ne manquera pas de raviver le débat sur les violences policières aux USA.

Source: Source