Les Etats-Unis autorisent Amazon à être un transporteur maritime

Business

Par le

L’Asie est l’usine du monde. Le continent le plus peuplé de la planète produit la majorité des produits que nous consommons. Pour un distributeur comme Amazon, une grosse partie du travail est de faire en sorte que les produits arrivent bien en occident pour être ensuite distribué par ses services. Cepedant, jusqu’a aujourd’hui, le constructeur ne pouvait pas lui même transporter les produits par bateaux et dépendait d’autres transporteurs. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, Amazon à reçu les autorisations pour transporter ses marchandises et celles des autres sur les océans du globe.

amazon

Comme le montre Business Insider et pour bien comprendre dans quel marché vient se glisser Amazon, il est intéressant de prendre quelques chiffres. Le transport maritime représente un marché de 350 milliards de dollars. Cela ne coûte que 1300 dollars de transporter un conteneur de 12 mètres de long. Si l’on peut mettre 10 000 unités d’un produit dans ce conteneur (et ce chiffre est très réaliste), le coût de transport d’un produit descend à 0,13 dollars.

Pourtant, si le domaine intéresse tant Amazon, c’est que la majeure partie de ce cout vient de la manutention qui à lieu au chargement et au déchargement du bateau. Des tas de vérifications sont à faire et une logistique à toutes épreuves doit être mise en place pour que cela soit rentable et rapidement fait. Or la logistique est un peu le domaine d’expertise du géant américain qui utiliserait bien ses méthodes déjà bien éprouvées pour charger et décharger des cargos.

Ce service, nommé Fullfillment by Amazon (FBA) ne devrait pas concerner directement les consommateurs. On note en revanche que cela s’inscrit très bien dans la volonté d’Amazon de diversifier ses activités. Une nouvelle qui va de paire avec celle sur la compagnie aérienne du conglomérat.

Source: Source