[Taxe de séjour] Airbnb a reversé 1,2 million d’euros à la Mairie de Paris en 3 mois

Business

Par Elodie le

Tenue de collecter la taxe de séjour depuis le 1er octobre 2015, la plateforme Airbnb a reversé 1,2 million d’euros à la Mairie de Paris à ce jour.

airbnb-taxe-séjour-paris

C’est sous la pression des hôteliers que les autorités s’étaient décidées à agir : en vertu d’un décret d’application relatif à loi de finances, la plateforme de locations d’appartements de courte durée Airbnb est tenue de collecter la taxe de séjour auprès de ses utilisateurs depuis le 1er octobre 2015, soit 0.83 cent par personne et par nuitée.

Entre le 1er octobre et le 31 décembre 2015, 1,169 millions d’euros ont été reversés à la Mairie de Paris, a confirmé cette dernière à l’AFP, soit « 1,4 million de nuitées sur cette période » pour la ville la plus courtisée du monde par les voyageurs d’Airbnb, où 50 000 logements sont proposés. C’est la première fois que la firme communiquait sur ses chiffres. En comparaison sur la même période, le secteur hôtelier parisien a enregistré 8,5 millions de nuitées.

La Municipalité parisienne a perçu quelque 80 millions d’euros au titre de la taxe de séjour pour la catégorie « meublés touristiques non classés » sur l’année 2015 et table sur 90 millions d’euros pour 2016. Une manne financière considérable pour le Ville de Paris.

taxe-séjour-airbnb-reverse-12-millions-paris

Très critiqué par les hôteliers, Airbnb a fait amende honorable et choisi de coopérer. Le service est menacé d’interdiction dans d’autres villes à travers le monde également sous la pression du secteur de l’hôtellerie : menacé par l’État de New York pour violation de la loi sur les locations, Airbnb a préféré prendre l’initiative en supprimant 2 000 annonces litigieuses, mais a remporté une bataille à San Francisco,

Le 21 janvier dernier, dans le cadre du projet de loi « Pour une République numérique », les députés ont voté un amendement encadrant la location entre particuliers, qui vise expressément les plateformes telles qu’Airbnb.

Source: Source