Eyeriss, la puce qui veut changer le monde

Gadget

Par Zacharia G le

Un gros obstacle s’oppose à l’intégration d’une intelligence artificielle plus développée dans vos mobiles : l’énergie qu’elle consomme. C’est ce à quoi auraient remédié des chercheurs du MIT. Dix fois plus efficace que les processeurs graphiques de vos mobiles, Eyeriss arrive !

luminous-brain
Disposant de 168 cœurs (environ autant qu’une puce classique), Eyeriss se démarque par son fonctionnement. Dès qu’elle peut éviter un échange de données, elle le fait. Chacun de ses petits cœurs agissent comme les neurones d’un cerveau. Ils auraient leur propre mémoire et compresseraient les infos qu’ils contiennent, le tout afin de réduire la charge de travail de la puce et donc sa consommation un minimum vital.

Eyeriss est une plate forme idéale pour accueillir des algorithmes d’intelligence artificielle et de deep learning.

Les chercheurs voient plus loin encore que les smartphones. Ils aimeraient pouvoir appliquer cette technologie à des véhicules, des appareils ménagers, ainsi qu’à divers équipements. Tout appareil connecté pourrait, à l’aide d’une intelligence artificielle, faire son travail plus efficacement voire automatiquement. Des réseaux neuronaux similaires à Eyeriss seraient idéaux pour des robots.

Enfin, presque tout appareil pourrait alors devenir un robot, car selon Bruno Bonnell (figure de proue de la robotique en France) toute machine captant un stimuli et y réagissant sans aide humaine répondrait à cette définition.

smart-home

Reste à voir si tout ceci finira comme le film Her, ou comme Terminator (ou même Ex-machina).

Aucune date de sortie n’a encore été donnée pour l’Intégration d’Eyeriss dans vos appareils. Son impact toutefois, risque bien d’être énorme.

Source: Source