UberPop : Les différentes fédérations de taxis demandent plus de 100 millions d’euros

Android

Par Henri le

UberPop a beau ne plus exister, les fédérations de taxis ont bien l’intention d’obtenir une réparation financière importante.

07769643-photo-uberpop

Comme vous devez déjà le savoir, la société Uber est en procès depuis de longs mois avec les taxis pour avoir mis en place le service UberPop qui permettait de mettre en relation des clients avec des chauffeurs non professionnels. De nouvelles audiences ont eu lieu, et on connait désormais le montant du dédommagement demandé.

Trois fédérations de taxi ont rejoint la partie civile, et exigent la même somme en réparation. La FFTP (Fédération Francaise des taxis de Province), la FNTI (Fédération Nationale des Taxis Independants) et la FNAT (Fédération Nationale des Artisans Taxis) réclament donc 34,5 millions d’euros chacun pour le préjudice financier. Même si le service n’existe plus, les taxis estiment avoir été lésés en ayant perdu définitivement des clients.

part-par-par8210415-1-1-0

Chacune des trois fédérations demande également 215 000 euros de dommages pour le préjudice moral, ce qui ajoute 645 000 euros à la somme et fait monter l’addition à 103,715 millions d’euros. Les taxis aimeraient également que la baisse du prix des licences soit prise en compte par le tribunal, ce qui pourrait augmenter ce montant. Maître Jonathan Bellaiche, qui défend les taxis, a d’ailleurs conclu sa plaidoirie avec une phrase qui fera peut-être grincer des dents.

« Aujourd’hui la délinquance 2.0 est beaucoup plus dangereuse que la délinquance de banlieue »

Reste à voir comment Uber va traiter cette demande, et tenter de la rendre caduque.

Source: Source