[3D Touch] Apple (encore) attaqué pour violation de brevet

culture geek

Par Elodie le

La firme de Cupertino est accusée de violation de brevet concernant notamment la technologie 3D Touch par la société californienne Immersion.

apple_violation_brevet_3dtouch_immersion

On se lassait presque de la bataille que Samsung et Apple se mènent depuis 4 ans maintenant autour d’une violation de brevet supposée de la firme à la pomme au détriment du constructeur coréen, qui s’est finalement retourné contre lui : Apple ayant obtenu que les smartphones de son rival soient interdits à la vente.

Heureusement, Immersion est arrivée. La société californienne spécialiste des technologies haptiques (et tactiles) affirme avoir déposé un brevet concernant cette technologie bien avant qu’Apple ne l’utilise. Elle accuse donc la firme de violation de brevet, celle-ci utilisant sa technologie sans sa permission, ni sans aucune rétribution, et ce, depuis le lancement de l’iPhone 6. À l’image de ce que reproche Oracle à Google concernant ses API Java.

Immersion a donc déposé plainte devant le l’International Trade Commission (ITC) et un tribunal du Delaware pour violation de brevet concernant le système 3D Touch et les retours haptiques des iPhone 6, 6 Plus, 6S, 6S Plus et son Apple Watch. Trois technologies d’Apple — 3D Touch, Force Touch, et Taptic Engine (Apple Watch) — sont suspectées d’enfreindre 3 brevets, dont ceux permettant les retours haptiques par vibration sur les différents terminaux et la prévisualisation d’actions définies après un appui court exercé sur l’écran de l’iPhone.

« Alors que nous nous félicitons de voir certains dans l’industrie reconnaître la valeur de la technologie haptique et l’adopter dans leurs produits, il est important pour nous de protéger notre entreprise contre la violation de notre propriété intellectuelle, afin de préserver l’écosystème que nous avons construit et les investissements réalisés pour faire avancer les expériences haptiques », s’est ainsi justifié Victor Viegas, PDG d’Immersion dans un communiqué.

En déposant sa requête devant l’ITC, Immersion peut faire interdire la vente des produits incriminés aux États-Unis en cas de victoire. Un coup qui serait rude à encaisser pour Apple, les États-Unis étant son principal marché.

Source: Source