Le créateur de la « Barbie réaliste » offre un lifting à Ken

Général

Par Elodie le

Homme de, Ken est régulièrement laissé de côté au profit de sa célèbre partenaire. L’injustice est désormais réparée puisque Nicklay Lamm, le créateur de Lammy, la Barbie plus vraie que nature, s’est attelé à rendre Ken plus « réaliste » lui aussi.

ken_boy_lammily_mattel

Du coup, il est brun. Le Ken, blond, les yeux clairs, les cheveux ramenés en arrière et ressemblant à un Kaiser germanique, c’est terminé, du moins pour cette gamme-là.

Baptisé « Boy Lammily », ce nouveau Ken est le boy next door. Depuis le 9 mars, son créateur a lancé une campagne de crowdfunding pour aider à sa fabrication. Sur les 70 000 dollars espérés, 18 000 ont d’ores et déjà été récoltés.

À l’image de sa partenaire réaliste Lammy, Boy Lamily a les cheveux bruns, les yeux bleus, est de type caucasien et a une corpulence moyenne. Pas d’abdos marqués ou de gros biceps, par exemple, il a les « proportions moyenne d’un jeune homme de 19 ans » précise Lamm citant le Dr Reed de l’Université du Michigan qui lui a fourni ce type de données.

boy_lammily_mattel
boy_lammily_

Avec cette poupée, Nicklay Lamm explique qu’il a également voulu parler aux hommes. En effet, tout comme lui qui s’est entrainé jusqu’à l’épuisement au lycée pour avoir un physique d’un quarterback qu’il n’aura jamais, les hommes subissent également des pressions sur leur physique.

boy_lammily_normal

Lammily répond à ce besoin de normalité.

Une fois fabriqué, Lammily sera vendu avec ses shorts, chemises à carreaux, un passeport en ligne et son histoire consignée dans une brochure, dans laquelle pour pourrez nommer la poupée comme bon vous semble, mais aussi lui choisir un travail.

La campagne de crowdfunding s’achève le 8 avril. En cas de succès de la collecte, la poupée sera vendue 17 dollars et les premières livraisons auront lieu d’ici novembre 2016.

Autrefois leader, Mattel fait face à une concurrence agressive sur ce marché. La marque a depuis lancé une nouvelle ligne de poupées aux physiques plus diversifiés, c’est-à-dire à la société telle qu’elle est aujourd’hui, avec trois types, sept tons de peau, 18 couleurs d’yeux différents et 24 styles de cheveux.

Source: Source