[iPhone San Bernardino] Apple ne poursuivra pas le FBI

Sur le web

Par Elodie le

La firme à la pomme a décidé de ne pas poursuivre le Bureau Fédéral d’Investigation pour qu’il lui révèle la méthode employée par sa « tierce partie » pour hacker l’iPhone 5C de San Bernardino, jugeant cette technique bientôt obsolète.

apple_fbi_poursuite_san_bernardino

Le bras de fer judiciaire semble bel et bien terminé entre Apple et le FBI, du moins en ce qui concerne l’iPhone 5C de Syed Farook, le terroriste ayant, avec sa femme, tué 14 personnes en décembre dernier à San Bernardino.

Pas de révélations sous le manteau ou d’attente de fuites dans la presse, assurent les avocats d’Apple. La firme estime tout simplement que bien qu’efficace selon les dires du FBI, cette technique ne le restera pas longtemps, mais deviendra même très prochainement obsolète de par son cycle de développement, la sortie de nouveaux terminaux et la mise à jour régulière de son système d’exploitation iOS, dont la sécurité ne cesse d’être renforcée. La faille devrait donc être corrigée sous peu.

Le FBI a depuis assuré que la méthode employée ne fonctionnait pas sur les iPhone 5S et suivants.

Ce qui ne l’a pas empêché de dévoiler la fameuse technique à deux sénateurs américains préparant un projet de loi limitant le chiffrement dans les produits destinés au grand public. Ce projet de loi, qui doit être rendu public dans les prochains jours, oblige également les entreprises à coopérer avec les autorités pour accéder aux données souhaitées.

Tout est bien qui finit bien ? Que nenni. Le FBI a demandé l’aide d’Apple pour déverrouiller un iPhone 5S cette fois-ci dans une affaire de drogues à New York. Nouveau refus de la firme. Le FBI estime quant à lui que les autorités ne doivent pas cesser d’exiger la coopération d’Apple et de toute autre entreprises pour accéder à ces données. Vous présagez la suite ?

Source: Source