[Mixicom-Webedia] Cyprien, Squeezie et Norman ont touché le jackpot

Business

Par Malo le

Mixicom, la régie publicitaire de Cyprien, Norman et Squeezie, a été racheté en septembre 2015 par Webedia. Ça, vous le saviez. Mais de nombreux chiffres, relayés par BFM TV, viennent d’apparaître et ils nous en apprennent plus sur cette transaction.

Norman, à gauche, dans Pas très normales activités
Norman, à gauche, dans Pas très normales activités

Reprenons tout d’abord l’historique point par point :
– décembre 2014 : Cyprien et Squeezie investissent chacun 3000 et 1800 euros dans la société Talent Web SAS (tenue par le Groupe Mixicom à 34%). Ils détiennent respectivement 26 et 15 % du capital de la société (10 000 euros au total).
– juillet 2015 : Norman investit 1000 euros à son tour dans cette même société. D’autres gros YouTubers français (Natoo, John Rachid et Hugo Tout Seul) entrent aussi dans le capital.
– septembre 2015 : Groupe Mixicom est racheté par Webedia pour 75 millions d’euros (incluant Mixicom SAS, Licom et Talent Web SAS, représente 25 millions de ce montant).

Les YouTubers/actionnaires empochent 2000 fois leur investissement de départ : Cyprien touche 6.6, Squeezie 4, et Norman 2.2 millions d’euros selon BFM TV. Mais le calcul ne s’arrête pas là : lors de la vente, Webedia promet aux YouTubers une somme allant jusqu’à 21 millions d’euros (à se partager) si la société Talent Web SAS donne des résultats.

Mais les taxations sont très lourdes lors de plus-values de ce type : 15,5% de cotisations sociales plus un impôt sur le revenu allant jusqu’à 45%. Mais les YouTubers sont parvenus à payer beaucoup moins d’impôts grâce à une opération fiscale. Juste avant le rachat de Talent Web SAS, ils ont transféré leurs actions vers des sociétés leur appartenant : de ce fait, elles n’étaient plus à leur nom mais à celui d’une société. Cyprien a donc déplacé son capital vers sa société Web born et s’est évité une déduction d’impôts de 4 millions d’euros, selon l’avocat Hervé Israël. Seule condition : « cette société devra réinvestir dans les deux ans la moitié des 6,6 millions d’euros ».

On sait par exemple que Cyprien a déjà commencé à réinjecter son pactole (300 000 euros) dans ADCI, la société qui vend ses T-shirts. Norman, lui, a opéré le même montage fiscal avec sa société Mouton Company.

Si on peut être impressionné par l’immensité des sommes brassées, rien n’est illégal dans ces transactions (à l’inverse du récent scandale sur les publicités dissimulées dans lequel certains de ces YouTubers étaient impliqués).

Source: Source