Des chercheurs de Stanford créent un drone qui s’accroche aux murs et plafonds

Gadget

Par Henri le

Les drones ont beau s’être bien démocratisés, cela ne les empêche pas d’évoluer. Bien au contraire.

DroneSpiderman

Le marché des drones intéresse beaucoup d’industries différentes, et pas seulement celle du divertissement. C’est probablement pour cela qu’autant de gens travaillent pour les rendre plus performants. Et à ce petit jeu là, les chercheurs de l’université de Stanford ont su tirer leur épingle du jeu.

En s’inspirant de certains reptiles, ils ont intégré des micro-épines à un quadcopter. Ces dernières, avec l’action de deux crochets plus larges, permettent au drone de s’accrocher sur les murs et même au plafond ! L’engin les décolle par la suite en s’envolant. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, cela fonctionne plutôt bien.

Cette technologie, qui ne rassurera pas les gens qui voient dans les drones un moyen d’espionner son prochain, présente des avantages intéressants. Elle permettrait notamment d’économiser de la batterie en évitant de rester en vol stationnaire sans raison. Cela permettrait également d’évoluer de manière plus sécurisée dans des endroits dangereux. Les chercheurs expérimentent encore d’autres techniques, notamment avec des adhésifs, mais ils semblent sur la bonne voie.

Spiderman sera bientôt au chômage !