Ce jeu Daredevil que vous n’avez jamais vu parce que tout le monde a voulu donner son avis

Par Fabio le

C’est l’histoire d’un petit développeur du nom de 5000ft qui, en 2002, travaille sur un projet de jeu vidéo Daredevil.

daredevil

Au départ, Daredevil: The Man Without Fear se veut un « petit » jeu d’action à la troisième personne qui comptait tirer sa matière narrative du comic book. Il était prévu pour une sortie sur PS2.

Le (premier) problème qui survient – pour le studio de développement – c’est qu’un film justement consacré au personnage est annoncé pour une sortie dans les salles obscures en 2003 (celui avec Ben Affleck). Forcément, avec cette donnée en plus dans la balance, ce qui était un petit projet de jeux allait en devenir un grand.

Et qui dit projet plus grand, dit plus de budget, dit plus d’enjeux, dit encore plus de problèmes. Et en voilà un second, de beau problème : les visions de Sony et de Marvel diffèrent maintenant dans les grandes largeurs. Marvel veut une expérience qui sonde l’essence du personnage alors que Sony semble surtout s’attacher aux mécaniques de jeu. Le constructeur japonais avait par exemple imaginé rajouter une mécanique à la Tony Hawk, avec la possibilité pour Daredevil de glisser sur des cabines téléphoniques ou des corniches d’immeuble. Marvel détestait.

Mais le développement continue, tout le monde fait l’autruche. C’est dans cette période que plusieurs autres problèmes périphériques « de terrain » sont venus parasiter un développement déjà compliqué : des problèmes de moteur graphique qui n’était plus adapté aux nouvelles ambitions du titre, ainsi que moult conflits en interne (avec de la drogue et des engueulades, oui oui). Une partie des équipes de 5000ft quitte le navire, mais eh, on y croit, le jeu est presque terminé.

Presque terminé, sauf que Marvel, qui a le dernier mot, ne veut pas approuver une expérience de jeu qui ne colle pas avec sa vision de départ.

Fin de l’histoire. Daredevil: The Man Without Fear ne sortira pas.

Unseen64 vous explique tout dans cette vidéo (et vous pouvez voir à quoi ça ressemble)

Source: Source
stopwatch 2 min.