Tesla évoque deux hypothèses pour expliquer l’accident mortel de la Model S

Automobile

Par Pierre le

Début mai, un conducteur de Tesla a été victime d’un accident mortel en Floride, alors que le pilotage automatique de l’automobile était activé. Un camion a en effet coupé la route de la Tesla S, qui ne l’a pas repéré, tout comme le conducteur. Nous avons eu ici le premier cas d’accident mortel impliquant l’autopilot, et Tesla cherche activement des réponses.

hdr

Convoqués par des sénateurs du congrès, les pontes de Tesla ont évoqué deux hypothèses pour expliquer le crash et la défaillance de leur système.

La première hypothèse est que la Model S n’a tout simplement pas remarqué le camion qui a déboulé sur la route. Un souci qui pourrait s’expliquer par la couleur du camion (blanc) ainsi que par le temps très lumineux qui aurait empêché la voiture de repérer tous les obstacles.

La deuxième hypothèse est que le camion n’aurait pas été considéré comme un véhicule par la Tesla. D’abord sur le côté, il aurait été analysé comme un élément hors route, comme un arbre, un pont ou même une maison.

Ainsi la Tesla n’a tout simplement pas vu ou compris qu’un camion allait couper la route. Le freinage automatique, ne voyant pas de danger, n’a alors pas été activé. Comme le précise Reuters, Elon Musk a déclaré il y a quelques semaines que le freinage automatique ne tenait pas compte des éléments hors route, ce qui expliquerait que le véhicule ait continué à rouler sans s’inquiéter.

Dans tous les cas, Tesla veut mettre un point d’honneur à comprendre les réelles causes de l’accident. L’autopilot est en effet un argument fort pour le constructeur, qui cherche à faire comprendre aux consommateurs qu’il vend des voitures « futuristes », révolutionnaires. Même si Tesla n’a connu qu’un seul accident mortel, il est vital pour son image d’expliquer la situation, et surtout de la régler.

Source: Source