Quand Trump accuse Google de rouler pour Clinton

Sur le web

Par Pierre le

Le 8 novembre prochain, les Américains devront voter pour leur nouveau président. Quatre candidats sont en lice, mais c’est bien l’affrontement entre Trump et Clinton qui attise toutes les passions. Et Donald Trump vient de lancer une nouvelle roquette à destination d’Hillary Clinton. Et Google est dans la trajectoire.

bnamrbgdciqjs3j140y9

Trump accuse Google de rouler pour Clinton

C’est lors d’un meeting qui s’est déroulé au Wisconsin que Donald Trump a suggéré que Google influençait les Américains pour les faire voter Clinton. Comment ? En trafiquant les résultats des recherches sur Google. Trump a laissé entendre que Google masquait les « mauvaises informations » concernant sa rivale. Pourquoi ? Comment ? Il ne le précise pas.

Le sondage de Google nous donne leader de deux points contre Hillary Clinton. Et ce, malgré le fait que le moteur de recherche de Google ait supprimé les « mauvaises nouvelles » concernant Clinton. Que dites-vous de ça ? Hein, que dites vous de ça ?

Ce n’est pas la première fois

Il y a quelques mois, un youtubeur avait suggéré la même chose dans une vidéo, indiquant que le moteur favorisait Clinton dans la recherche semi-automatique, ce qu’avait formellement démenti Google dans les colonnes du Washington Times.

Trump sait-il ce qu’est Internet ?

Les accusations de Trump sont graves, mais se montrent plus cohérentes que ces déclarations passées. En effet, le candidat des Républicains s’est plusieurs fois planté salement sur le sujet.

Par exemple, en 2015, Trump soutenait qu’il était possible de fermer des zones d’Internet, afin de lutter contre Daesh. Il arguait en effet que les Etats-Unis ne pouvaient laisser des terroristes utiliser « son » Internet.

Et Trump imaginait très bien comment faire, puisqu’il avait déclaré qu’il n’avait qu’à appeler Bill Gates pour fermer l’Internet. Pas bête…

=