Un drone piégé par Daesh aurait tué deux combattants kurdes et blessé deux soldats Français

drone

Par Pierre le

C’est une information rapportée par Le Monde qui concerne un événement inquiétant en Irak. L’État Islamique aurait piégé un drone avec des explosifs pour tuer les combattants kurdes et français engagés contre eux.

screenshot

Deux morts et deux blessés graves

Comme le rapporte le quotidien français, les circonstances de l’événement ne sont pas claires et l’armée française n’a pas souhaité communiquer sur le sujet. Néanmoins, le journal indique qu’un drone piégé a tué deux combattants kurdes et blessé grièvement deux soldats français basés près d’Erbil, en Irak. Des soldats du commando parachutiste n°10 qui ont été rapatriés en France l’hôpital de Percy-Clamart. L’un des soldats serait encore dans un état critique.

Des circonstances exactes encore inconnues

Selon Le Monde, un drone envoyé par une organisation liée à Daesh s’est dirigé vers les forces françaises et kurdes. Après avoir été intercepté, le drone est tombé au sol et a ensuite explosé.

Une stratégie inédite, que ce soit en Irak ou ailleurs, et inquiétante. Pour le moment, les circonstances exactes de l’attaque restent à déterminer, mais certains soldats français présents sur place auraient été évacués pour éviter d’autres attaques. Les robots tueurs sont bels et bien une réalité.

Les drones, les nouvelles armes artisanales ?

Si les drones sont utilisés par l’armée américaine depuis des années, son application de manière artisanale est inédite. L’armée Française connaissait les engins explosifs improvisés (IED), mines artisanales placées au sol pour piéger les véhicules, notamment en Afghanistan.

Néanmoins, l’utilisation d’un drone explosif est une première. Et pourrait devenir une sale habitude. Les drones, de plus en plus maniables et abordables, peuvent transporter des charges de plus en plus lourdes, pour preuve Amazon qui veut livrer des colis par ce moyen. Néanmoins, même si le stratagème peut se montrer dévastateur, il est également moins discret et peut être intercepté plus facilement, au contraire des IED plus fourbes.