Paul Verhoeven n’est vraiment, mais alors vraiment pas fan de l’idée d’un reboot de Starship Troopers

Cinéma

Par Pierre le

Hollywood, qui doit être en manque de scénaristes talentueux, a décidé de rebooter Starship Troopers. Ou plutôt de faire une nouvelle adaptation d’Étoiles, garde-à-vous ! de Robert A. Heinlein. Et le réalisateur du premier film de 1997, Paul Verhoeven, n’est vraiment pas fan de l’idée…

starship_troopers_-_h_-_2016

Un film à l’opposé du livre

Avant de commencer, il faut clarifier certaines choses. Étoiles, garde-à-vous ! est un roman de SF militaire écrit en 1959 et est un pur produit de son temps. L’auteur y expose ses idées, déjà dures lors de sa publication. Des idées vantant les mérites du militarisme, des régimes patriotiques à l’extrême et de la nécessité d’exterminer des ennemis vides d’humanité (le parallèle entre les Soviétiques et les arachnides est évident).

Pour son film de 1997, Verhoeven a pris à contre-pied le roman. Ou plutôt, il a tellement exagéré les idées de l’auteur pour les tourner en ridicule, nous donnant un film se moquant sans retenue des codes de l’armée.

Le reboot, qui sera écrit par Mark Swift et Damian Shannon (Alerte à Malibu), prendra le parti de rester fidèle aux écrits de l’auteur, Robert A. Heinlein.

Un choix qui déplaît à Verhoeven

En plus de voir son film rebooté, Verhoeven n’est pas vraiment convaincu par l’idée d’en faire un film fidèle au livre. Il a d’ailleurs confié ses craintes à Screencrush.

Il affirme que le livre est « Trumpesque, militariste et fasciste » et que le fait de l’adapter au premier degré serait « dans l’air du temps avec cette élection présidentielle ». Lors du tournage de Starship Troopers lui et le scénariste Ed Neumeier ont beaucoup travaillé pour adopter le ton caricatural qu’on lui connaît :

Nous nous sommes battus contre ce livre. Nous voulions dépeindre ces personnages militaires tels qu’ils étaient dans le livre, mais dans le même temps, nous voulions dire aux spectateurs « attendez une minute. Regardez les bien. Ces gens font partie d’une utopie fasciste ».

Starship Troopers n’est peut-être pas fidèle au livre, néanmoins, c’est la meilleure adaptation qu’il était possible d’avoir. Prenons un autre exemple : Blade Runner. Le film de Ridley Scott, très réussi, s’éloigne grandement du livre de Philip K. Dick, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? En 1990, Totall Recall, également par Verhoeven, était très éloigné du livre de Dick. Le remake de 2011 avec Colin Farrell se montrait plus proche de l’histoire de Dick. Cela n’en a pas fait un bon film.

Source: Source