[Minit] Vous ne pourrez jouer qu’une minute à ce Zelda-like (car après, votre personnage s’endort)

Par Kocobe le

Au début on pense que Minit est un Zelda-like classique. Une minute plus tard, on comprend que c’est un peu plus compliqué que ça.

Minit

C’est un petit all-star indé qui s’est réunni sous la bannière de Devolver avec Minit. On a du Vlambeer (Nuclear Throne), son acolyte musicien Jukio Kallio, du Dominik Johann (qui fait partie du collectif Crows, Crows, Crows, on vous en a déjà parlé) et du Kitty Calis qui bosse notamment avec Guerrilla Games (Horizon: Zero Dawn)

Minit, donc, est une sorte de Zelda-like en 2D avec une patte graphique minimaliste en noir et blanc qui n’est pas sans rappeler un certain Downwell que je chéris et que j’adore (allez donc lire mon test). Vous contrôlez un personnage, sorte de croisement entre un Tamagotchi et un canard, qui se munira bien vite d’une épée et qui partira à l’aventure pour lever la malédiction qui le fait s’écrouler de sommeil toutes les minutes. Et, oui, ça vous concerne au premier chef, car vous ne pourrez donc jouer que par tranches de 60 secondes. D’où le titre du jeu : Minit.

On ne sait pas combien de temps il faudra patienter entre chaque session pour reprendre sa quête, mais ce qui est sûr J’ai demandé aux autorités compétentes : votre personnage se réveille à chaque fois dans sa maison, son point de départ. En tout cas, les donjons et autres quêtes avec les différents PNJ que l’on croisera au fil de l’aventure auront une tout autre saveur que dans un action RPG classique.

En tout cas, ça fait drôlement envie et c’est pour le moment prévu uniquement sur PC. Les développeurs laissent cependant penser qu’une sortie sur console n’est pas hors de portée.

C’est prévu pour cette année.