Vous n’irez jamais sur les planètes de Trappist-1, mais vous pouvez les visiter dans Elite Dangerous

Espace

Par Pierre le

Il y a peu, sept exoplanètes rocheuses, dont trois potentiellement habitables, ont été découvertes autour de l’étoile Trappist-1. Désolé de vous le dire, mais vous ne verrez jamais ces planètes. Elles sont situées à 39 années lumières de chez nous et il faudrait des dizaines de milliers d’années pour les rallier avec notre technologie actuelle. Mais si vous souhaitez vraiment y aller, vous pouvez jouer à Elite Dangerous.

Visite virtuelle

Si vous ne connaissez pas Elite Dangerous, il faut savoir que c’est un jeu de vaisseau sorti en 2014. Aux commandes de votre navette, vous pouvez explorer librement les milliards d’étoiles de notre galaxie et même vous poser sur les astres déserts.

Si les étoiles réelles sont présentes dans le jeu et placées selon leur position exacte dans la galaxie, Elite dispose d’un système de génération procédurale (appelé Stellar Forge) pour créer les milliards d’autres systèmes. Et fait intéressant, le système Trappist-1 avait été créé dans le jeu avant l’annonce de la NASA. Enfin presque.

Trappist-1 dans Elite Dangerous

En effet, le jeu a créé un système disposant d’une naine brune (comme Trappist-1) et de sept planètes telluriques. Un système placé à 40 années lumières de la Terre… comme Trappist !

Ce système, nommé Core Sys Sector XU-P A5-0, a attiré l’attention du développeur : Frontier. Il dispose en effet des mêmes caractéristiques (à quelques différences près) et de la même position que le système Trappist-1.

Le système créé par Stellar Forge

Ce système était prévu pour apparaître dans la prochaine mise à jour bêta (la 2.3) du jeu. Mais le développeur a décidé de retarder le déploiement pour modifier ce système. Quelques modifications des planètes et surtout du nom. Ainsi, Trappist-1 sera bientôt visitable dans le jeu.

Le système modifié par Frontier

Ainsi, il sera possible pour les joueurs d’aller voir de plus près ce système dans le jeu, à défaut d’y aller physiquement. La prochaine mise à jour d’Elite ne sera pas seulement consacrée à Trappist (qui n’est qu’un détail, en réalité), puisqu’elle permettra au pilote d’enfin se créer un avatar et piloter des vaisseaux à plusieurs.

Elite Dangerous, un jeu qui se veut toujours plus proche de la réalité

Ce n’est pas la première fois qu’Elite modifie son jeu pour coller à la réalité. Lorsque la première photo de Pluton avait été dévoilée par la NASA, Frontier avait changé le skin de la planète naine pour la rendre plus crédible.

D’ailleurs, il est possible de visiter les systèmes réels dans Elite. Si le système solaire peut s’arpenter (après avoir obtenu un permis), le joueur peut aller voir différents systèmes existants, comme Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de chez nous.

Les développeurs de Frontier ont même poussé le vice jusqu’à inclure la sonde Voyager dans son jeu. Une sonde très difficile à trouver, mais qui existe bien et qui se situe là où la sonde devrait être en 3303, année des événements du jeu.

Source: Source