Quand Amazon tousse, Internet vacille

Sur le web

Par Elodie le

Mardi, Amazon Web Services (AWS), la plateforme de services de cloud sécurisée d’Amazon, a connu quelques menus dysfonctionnements entraînant de nombreux problèmes d’accès à Internet à travers le monde.

amazon-panne-internet

Mardi, vous avez peut-être rencontré des problèmes pour accéder à Giphy, The Verge, Business Insider, l’App Store ou Apple Music, Medium, Nest, Imgur, Slack, Dropbox ou à d’autres sites web et applications. Ne cherchez plus : Amazon Web Services, le plus important service cloud du monde, a connu un « taux d’erreurs élevé » dans la journée d’hier. Plus précisément, ce sont les infrastructures de stockage en ligne Amazon S3, hébergées dans ses data serveurs de la côte Est, qui ont rencontré des difficultés pour recevoir et envoyer les données des clients, rendant inaccessible une grande partie du web.

Il faut dire que de nombreuses entreprises s’offrent les services d’Amazon pour héberger leurs données en ligne. Une dépendance au cloud qui peut s’avérer problématique dans de pareils cas, surtout si ces firmes n’ont aucun générateur de secours.

Un serveur tombe, Internet trébuche

Ironiquement, les défaillances rencontrées par AWS n’ont pas permis d’actualiser son tableau de bord qualité, semant quelque peu la confusion :

Depuis son lancement en 2006 et son ouverture quelques années plus tard aux grandes entreprises, la division cloud d’Amazon n’a cessé de progresser : AWS représentait 28 % du marché du cloud en 2014, plus de 40% aujourd’hui, loin devant Microsoft, IBM, Google ou Salesforce.

Dépendance des entreprises au cloud

En France, où le cloud d’Amazon va s’installer courant 2017, « plus d’un millier d’entreprises françaises » utilisent ses services et « 80 % des entreprises du CAC 40 utilisent aujourd’hui le cloud d’AWS » (selon le dernier baromètre de Synergy Research), indiquait alors Werner Vogels, le CTO (équivalent du directeur de la technologie) d’Amazon.com. Aujourd’hui, AWS génère 9 % du chiffre d’affaires d’Amazon et représente sa première source de profits devant la distribution, cœur de métier du mastodonte américain.

Cette panne, dont Amazon n’a pas révélé les causes, soulève plusieurs questions : qu’arrivera-t-il en cas de nouvelle panne, ou d’attaque informatique contre les infrastructures d’Amazon Web Services ? Comment une entreprise peut survivre si ces services ne fonctionnent pas durant toute une journée ?

Heureusement, Amazon semble avoir pris quelques précautions puisque toutes les entreprises utilisant ses services ne semblent pas avoir été touchées. Après plus de trois heures de panne, Amazon a annoncé le rétablissement complet du service.


Mise à jour : Amazon a tenu à nous apporter quelques précisions concernant Amazon Web Services, une « plateforme de services de cloud sécurisée, qui met notamment à disposition de la puissance de calcul et des fonctionnalités de stockage de base de données et de livraison de contenus pour aider les entreprises à grandir et à monter en échelle ».
Ceci étant dit, la firme indique que mardi dernier, il y eu un “problème avec S3 [site d’hébergement de fichiers, NDLR] sur les serveurs US East-1, qui a eu un impact sur certains services AWS. Il a duré environ 4 heures. Nous avons commencé à constater un rétablissement un peu moins de trois heures après l’incident, et la récupération complète de S3, une heure plus tard environ.”

capture d’écran – Amazon

Amazon confirme par ailleurs qu'”AWS est totalement indépendante, les données ne sont donc pas répliquées sur plusieurs régions. En revanche, même si chaque zone de disponibilité est isolée, ces différentes zones d’une région sont connectées par des liaisons à faible latence”.
Tous les détails sur cet événement sont disponibles ici : https://status.aws.amazon.com/

Source: Source