Le nouveau film de la saga Sword Art Online le 17 mai au cinéma

Cinéma

Par Gregori Pujol le

Adapté d’un roman (light novel) écrit par Reki Kawahara publié à partir de 2009 au Japon et 2015 en France (Ofelbe), la saga S.A.O. a très vite conquis les fans à travers le monde. Le succès a été décuplé avec l’adaptation en série TV en 2012. Les deux saisons, rien qu’en France, ont réuni 4 millions de vues sur la plateforme de V.O.D Wakanim (DVD et BR chez @Anime). Par la suite, les séries ont été diffusées sur France 4, Game One, Netlifx et Zive.

Sword Art Online Ordinal Scale sortira au cinéma le 17 mai 2017. Il sera distribué par Eurozoom, distributeur spécialiste du cinéma d’animation japonais depuis plus de 10 ans (Your Name., Naruto le film, Ame & Yuki, Les Enfants Loups). Au Japon, Sword Art Online Ordinal Scale a réuni 1,6 millions de spectateurs et est toujours en salles.

Mêlant les univers de MMORPG de fantasy et d’action, S.A.O. s’est imposé auprès de millions de jeunes comme l’une des licences les plus suivies au même titre que Final Fantasy ou World Of Warcraft. La finesse de réalisation des versions animées produites par A.1 studio (Fairy Tale, Black Butler) ont propulsé S.A.O sur la scène internationale comme la licence de tous les records qu’ils s’agisse des ventes DVD (1 million de ventes à travers le monde dont plus de 100 000 unités en France), talonnant ainsi One Piece ou Naruto. Phénomène unique de la culture geek et digitale, Sword Art Online séduit la jeunesse grâce à des thématiques universelles : le passage à l’âge adulte, l’amitié, l’attrait des univers virtuels et des nouvelles technologies, l’influence des réseaux sociaux et des inter-connectivités.

En l’an 2026, deux ans après avoir été libérés de S.A.O, Kazuto et ses amis survivants profitent enfin de jours paisibles. Récemment, la réalité augmentée est devenue possible grâce à l’Augma, et avec cette mode vient son lot de modifications du quotidien. Un nouveau jeu émerge « Ordinal Scale » qui devient rapidement si populaire que la réalité virtuelle s’en trouve délaissée. Kazuto, de nature peu athlétique, ne semble pas motivé par la réalité augmentée, mais c’est alors que d’anciens boss de S.A.O font leur apparition… Et d’autres fantômes du passé menacent de ressurgir…