[#JapanExpo] On a posé 5 questions à Third Editions, la maison d’édition amoureuse des jeux vidéo

culture geek

Par Fabio le

La Japan Expo, c’est également des maisons d’édition qui cultivent l’amour de la littérature et des cultures de l’imaginaire. On a profité de notre passage sur le salon pour poser 5 questions à Third Editions, dont on relaie régulièrement les excellents ouvrages dédiés aux jeux vidéo. Présentations !

Journal du Geek : Quelle était votre ambition quand vous avez créé Third Editions, et est-ce qu’elle a changé aujourd’hui ?

Third Editions : Notre volonté, c’était à la base de nous retrouver, Nicolas (Courcier) et moi (Mehdi El Kanafi), en binôme, comme à l’époque de Console Syndrome. On adore bosser ensemble et on se complète parfaitement. Après presque trois ans à travailler pour une plus grande structure, on a voulu revenir à quelque chose de simple et personnel. Ce que Third a changé ? Tout, elle nous emploie (je ne sais pas pourquoi je parle d’elle au féminin…), elle nous fait manger, elle occupe nos journées et nos nuits. Elle nous fait parfois peur, mais elle nous fait souvent rire. Elle nous obsède en fait. Le Kickstarter, c’était la seconde étape : l’international. Lancer la campagne était un test, afin de jauger le marché, savoir si la France était vraiment un cas à part, c’est-à-dire un pays friand de littérature sur le jeu vidéo. Mais pas du tout en réalité. Nous avons eu un super accueil aux États-Unis, très chaleureux.

Mass Effect, à la conquête des étoiles, de Nicolas Domingue.

Vous avez beaucoup exploré les grandes séries du jeu de rôle, comme Final Fantasy. Le FPS également, avec BioShock ou Half-Life. Peut-on s’attendre à voir d’autres genres décryptés comme le RTS ou le Point & Click ?

Tout à fait, mais pas en 2017. Dès l’année prochaine, nous allons avoir deux ouvrages, sur un genre plutôt PC. Allez, un petit indice : l’un des deux ouvrages sera publié à l’occasion des vingt ans d’une grande saga.

Quand avez-vous décidé d’ouvrir votre catalogue à la culture geek ? Et pourquoi ?

Six mois après le lancement de Third, soit en été 2015. On a décidé ça parce qu’on avait envie de le faire, tout simplement. Nous sommes passionnés par le jeu vidéo, évidemment, mais nous aimons aussi le cinéma, la bande dessinée, les séries télé. En fait, on s’est dit : “Pourquoi on ne ferait pas la même chose sur nos autres passions ?” Nous avons vraiment l’ambition de faire quelque chose de très personnel avec Third. On édite les livres qu’on aimerait lire, rien de plus.

Third Editions s’ouvre maintenant à d’autres pans de la culture geek et a sorti récemment un ouvrage consacré au Marvel Cinematic Universe

Quel est aujourd’hui votre rythme de parution ? Est-ce que c’est un rythme qui est amené à évoluer ?

On publie un livre par mois. Le rythme ne va pas augmenter, néanmoins, nous avons maintenant en ligne de mire le marché international. Donc pour vous en France, c’est toujours une publication mensuelle, mais pour nous en coulisses, c’est bien plus à présent.

Est-ce que vous pouvez nous donner quelques indices sur un ou plusieurs ouvrages en développement chez vous ?

En septembre prochain, on va fêter les vingt ans d’une grande saga PC. Je ne radote pas, c’est le même indice que plus haut, mais pour une autre série. Aussi, en fin d’année, vous n’êtes pas sans savoir que c’est les trente ans de Final Fantasy. C’est une série que nous adorons, et je peux vous assurer que nous n’allons pas rater ça. Attendez-vous à plusieurs livres sur le sujet !

Si vous voulez rencontrer ces talentueux éditeurs (dont on vous recommande les ouvrages, on se répète), vous les trouverez sur le Stand C196, dans le Hall 5A.

>> Le site de Third Editions, et tous leurs ouvrages