SpaceX planche sur des fusées réutilisables dans les 24 heures

Espace

Par Perrine.s le

Après les fusées réutilisables, Elon Musk veut passer à la vitesse supérieure et souhaite refaire décoller ses fusées dans les 24 heures et réutiliser leur nez pour 2018.

Crédits Bruce Weaver / AFP / GettyImages)

Alors que l’International Space Station R&D Conference se déroule actuellement à Washington, Elon Musk en a profité pour y passer hier et parler de ses projets pour SpaceX et notamment de ses fusées réutilisables. Parmi les dernières informations que l’entrepreneur a partagées, il a notamment expliqué que ses équipes travaillent sur une réutilisation plus rapide des Falcon 9 ainsi que sur la récupération du nez des fusées.

Depuis que l’entreprise spatiale a réussi à relancer et faire atterrir une fusée Falcon 9 pour la première fois au mois de mars cette année, elle ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Musk a surenchérit en précisant qu’il voudrait être capable de reproduire cet exploit dans les 24 heures, ce qui devrait aboutir l’année prochaine.

Autre succès pour la société, elle a réutilisé une capsule Dragon et pour la première fois de l’histoire elle est parvenue à faire atterrir un nez de fusée. D’après les révélations de Musk, SpaceX plancherait sur l’atterrissage et la récupération des nez pour leur réutilisation, ce qu’ils seraient très proches de réussir l’année prochaine. Comme les projets ne manquent pas, un autre en cours vise à réemployer le deuxième étage des fusées.

Simulation d’un atterrissage assisté par des propulseurs

Objectif Mars

La planète rouge est une des cibles pour laquelle Elon Musk veut se dépasser. Pour lui, être capable de récupérer tous les composants du lancement est primordial pour une mission sur Mars. Autre argument de poids, cela permet de réduire le coût des vols spatiaux, sachant que le nez vaut à lui seul près de 6 millions de dollars. Si la réutilisation des premiers étages de la Falcon 9 s’élève à moins de la moitié du montant des nouveaux, ces économies n’ont pas encore été réaffectées pour la réutilisation de la capsule Dragon. D’après le créateur de SpaceX, recycler l’appareil coûterait autant voire plus que d’en reconstruire un nouveau.

Source: Source