On a essayé BattleKart, le Karting en réalité augmentée

culture geek

Par zecastor le

À l’instar d’un The Void, d’un Geekopolis Xperience ou d’un Terragame, Battle Kart mise sur les passerelles entre réel et virtuel pour convaincre. Et immerger.

Battlekart est le premier Karting au monde dédié aux amateurs de sensations et de jeux vidéo. Un environnement virtuel projeté dans un Karting indoor nous plonge dans une des courses de Mario Kart ou de Team Crash Racing. Imaginez l’un de ces jeux vidéo, transposé sur une piste de Karting qui localise la position de votre Kart électrique à l’aide de 330 capteurs. 48 vidéoprojecteurs vont permettre de visualiser une piste de course, les différentes caisses de bonus, ainsi que tous les différents effets liés aux interactions entre les Karts : missiles, flasques d’huile, tirs ralentissants…

« Au départ, l’idée consistait à mixer le laser tag et le Karting. Le créateur a commencé par un petit véhicule télécommandé puis un Kart avec un système de captations de bonus, jusqu’à ce qu’il convainque des investisseurs de financer l’ouverture de ce Battlekart à Moucron », nous explique Alexandre Valée, le community manager de Battlekart Europe. Aujourd’hui, en plus de la traditionnelle Battlerace, existe un mode Battlecolor. Par équipe de deux, les pilotes vont devoir rouler sur les cases pour les faire passer à la couleur de leur équipe. À la fin du temps imparti, l’équipe gagnante est celle qui a le plus de cases de sa couleur sur la piste.

De nouveaux modes de jeu

Battlekart promet en plus de nouveaux modes de courses.
Battlesnake : tel le Battlesnake du Jeu Nokia 3210, Vous voilà devenu un serpent dont le but est d’engloutir un maximum de boules de couleurs. Au fur et à mesure que vous croquez ces boules avec votre kart, votre queue de serpent grandit.
Battlefoot : avec votre kart et en équipe, vous allez vous passer la balle, dribbler, jusqu’à tirer dans des cages pour marquer le but.
Battledrift : le Kart est en pleine puissance, votre course n’est plus qu’un immense drift dans lequel vous allez devoir négocier des glissades et obtenir ainsi le meilleur temps, et non sans avoir effectué un magnifique « Doughnut » . (un 360° autour d’un rond-point).

Et à en croire François-Julien Vincke, le directeur du centre, cette personnalisation du jeu ne connaît pas de limites. Il est prévu l’ouverture prochaine d’une plateforme qui permettra aux développeurs sous Unity de proposer eux-mêmes circuits et modes de jeu, qu’ils pourront ensuite (une fois validés), tester avec leurs amis. Mieux encore, les gens qui seront venus avec vous et qui préféreront regarder la course du bar, pourront eux aussi interagir à partir d’une tablette, en plaçant des tourelles sur le parcours, ou en donnant un inattendu boost à votre moteur.

Prix : À partir de 19 euros
Durée : 20 minutes
site : http://www.battlekart.eu/