Réalité virtuelle : Alloy, l’innovant casque autonome d’Intel, tombe à l’eau

Réalité Virtuelle

Par Olivier le

Intel a annoncé la fin du projet Alloy, qui sera sans doute regretté par les aficionados de la réalité virtuelle. Présentée l’an dernier, cette technologie faisait le pari de mélanger la réalité virtuelle avec l’environnement de l’utilisateur.

L’idée à la base du projet Alloy (« alliage ») était d’injecter un peu de l’environnement de l’utilisateur dans la réalité virtuelle, avec l’aide d’un casque autonome (pas besoin de PC) bardé de capteurs et de caméras RealSense en façade. Ces dernières avaient pour mission de scanner l’environnement direct du porteur du casque. Les meubles et les mains pouvaient être retranscrits dans les applications de réalité virtuelle.

Les constructeurs pas intéressés

Un concept innovant donc, et qui aurait pu connaitre le succès commercial… si des constructeurs tiers s’y étaient intéressés. Car il s’agissait avant tout d’un design de référence ouvert à qui souhaitait l’exploiter dans ses propres casques. Malheureusement, il faut croire que la technologie Alloy n’a pas eu l’impact voulu par Intel auprès de ses partenaires.

Le fondeur ne donne pas de raison spécifique pour l’arrêt d’Alloy, cependant on peut penser que les fabricants n’ont tout simplement pas les moyens d’investir dans ce nouveau projet, alors qu’ils ont déjà plusieurs fers au feu avec Google ou Microsoft. Et puis il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’abord et avant tout de constructeurs de PC, une activité qui nécessite déjà beaucoup d’argent pour maintenir la tête hors de l’eau.

Ces entreprises préfèrent sans doute miser sur des produits de réalité virtuelle qui doivent se connecter à leurs ordinateurs, à l’instar des récents casques développés avec Microsoft, ou même des Oculus Rift et Vive. Intel ne se décourage toutefois pas et confirme son engagement envers la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

Source: Source