Nintendo ne nous ferait-il pas le coup de la Game Boy Classic Mini ?

Jeux-Video

Par M. Excuisite le

Face au succès des NES Classic Mini (nos impressions) et SNES Classic Mini (là aussi nos impressions), Nintendo ne semble pas prêt de laisser tomber le marché de la réédition de console rétro. Et la prochaine pourrait bien être une version mini de la Game Boy.

Si vous êtes familier avec l’histoire de la (ou du, pour ceux qui considère le mode d’emploi de la console comme parole d’évangile) Game Boy, vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe déjà une version “mini” de la console portable de Nintendo, la Game Boy Pocket, sortie en 1996. Même la génération suivante de Game Boy Advance a connu une mouture de poche avec la Game Boy Micro. Cette dernière accueillait un écran de 2 pouces, idéal pour se flinguer la rétine à essayer de distinguer les détails d’un jeu.

La GameBoy Micro. Crédit image :

Un classique dans la poche

Douze ans après la mise sur le marché de la Game Boy Micro, Nintendo pourrait remettre le couvert et proposer cette fois une Game Boy Classic Mini. En effet, le compte Twitter @trademark_bot, qui partage les dépôts de brevet au Japon, a publié une image qui dépeint la console imaginée par Gunpei Yokoi en 1989.

Ainsi, Nintendo aurait déposé la marque le 15 septembre dernier sans plus de précision. Il faut dire que face aux succès de son emblématique console portable, écoulée à près de 120 millions d’exemplaires dans le monde, et à ceux plus récents des NES Classic Mini et SNES Classic Mini, Nintendo aurait tort de se priver d’une nouvelle poule aux oeufs d’or. D’autant que la ludothèque de la console est suffisamment fournie pour y dénicher sans mal une floppée d’excellents jeux (Pokémon, Metroid II: Return of Samus, The Legend of Zelda: Link’s Awakening, Super Mario Land, Tetris, etc.).

Reste à voir si pour le design de la Game Boy Classic Mini, Nintendo reprendra celui de la Game Boy Pocket (la console étant 30% plus petite que la version originale) ou optera pour une miniaturisation plus prononcée.