Archéologie : Une mystérieuse cavité découverte au cœur de la pyramide de Kheops

Science

Par Henri le

Les pyramides sont décidément loin d’avoir livré tous leurs secrets. Cette incroyable trouvaille au cœur du plateau de Gizeh nous le prouve une nouvelle fois.

La Pyramide de Kheops / Crédits : Alex lbh / CCommons

La célèbre revue Nature tient son scoop. L’édition du 2 novembre met en effet en avant une des plus grandes découvertes réalisées dans Kheops depuis le moyen âge. Les recherches menées par la mission ScanPyramids ont porté leur fruit puisqu’elles ont permis la détection d’une cavité de la taille d’un avion au cœur de la grande pyramide, bâtie il y a plus de 4500 ans.

Située au-dessus de la grande galerie, à environ 60 à 70 mètres de hauteur, cette immense salle de 30 mètres intrigue au plus haut point. La découverte a été rendue possible grâce à une initiative lancée en 2015 par l’Intsitut HIP et l’Université du Caire. La mission ScanPyramids a pour but de scanner les monuments de la 4e dynastie de manière non destructive.

Crédits : ScanPyramids mission

La science au secours de l’histoire

Pour ce faire, les experts utilisent la muographie. Cette technique permet de radiographier les pyramides en utilisant des particules cosmiques, et ainsi révéler les espaces vides et la structure interne du bâtiment.

Une technique qui avait déjà fait ses preuves en 2016 puisqu’une cavité de 9m² située au nord-est avait été découverte à cette époque. Mehdi Tayoubi, le codirecteur de la mission explique qu’un doute subsistait sur un tel espace.

“Nous avions déjà aperçu ce vide lors de tests menés courant 2016. Mais il semblait tellement énorme que nous voulions le vérifier grâce à davantage de données. (à Sciences et Avenir)”

Une nouvelle enquête commence

Ce sont au total trois équipes qui ont confirmé la présence de ce vide. Reste maintenant à savoir à quoi il sert. Les avis sont nombreux et divergents. Ils pourrait s’agir de trois salles contigües, d’un long couloir ou même d’une seconde grande galerie.

L’architecte Jean-Pierre Houdin se veut plus pragmatique, et pense que cet espace aurait pu servir à mettre en oeuvre un système de contrepoids destiné à ériger les immenses blocs de granite de la structure.

Même son de cloche chez l’écrivain et égyptologue Christian Jacq, qui a soumis l’idée d’un dispositif antisismique sur RTL (en plus de l’hypothèse d’une grande chambre de stockage). Le pays était à l’époque en proie à de nombreux tremblements de terre.

“La première [hypothèse] c’est qu’il s’agit d’une chambre qui contenait des objets (…), ou il pourrait s’agir d’un dispositif antisismique.”

La Grande Galerie, en 2007 / Crédits : Jon Bodsworth

Cette trouvaille a bien sûr de quoi réactiver de nombreux fantasmes. Elle pourrait par exemple contenir du luxueux mobilier funéraire ou mieux encore : la chambre contenant la dépouille du pharaon Kheops ! Vous l’aurez compris, de nombreux secrets restent à découvrir.