Quand il ne produit pas des smartphones, Huawei veut connecter nos vaches

Hardware

Par Henri le

Huawei est principalement connu pour la conception et la vente de smartphones de qualité. Mais son activité va bien au-delà de la téléphonie.

Devenu troisième plus gros vendeur de smartphones dans le monde depuis quelques années, le groupe Huawei n’a jamais caché ses ambitions en dehors de ce secteur. Il est d’ailleurs un acteur majeur des télécoms, proposant ses antennes et routeurs partout sur le globe.

La marque a profité du Global Mobile Broadband Forum de Londres pour présenter une initiative pour le moins originale : la mise en connexion des vaches. Le géant chinois a pu dévoiler un petit boitier se plaçant autour du coup des bovins et permettant d’écouter et de contrôler la santé de l’animal, tout en le localisant.

Ce dernier est équipé d’un GPS, d’un capteur de température, mais aussi d’une carte SIM 4G. Si l’intention semble noble, elle pourrait notamment servir à l’industrie laitière dont la recherche de productivité n’est plus à prouver. Une meilleure connaissance de chacune d’entre elles permet donc d’optimiser les rendements à terme.

Cette solution tout-en-un coûte 45 dollars la première année, puis 10 dollars par an ensuite. La batterie est censée tenir cinq ans après l’activation du collier. Huawei aimerait aussi développer ce concept pour les ovins. En chine, plus de cinq mille animaux sont déjà équipés de ce boitier.