L’homme qui voulait lancer une fusée pour prouver que la Terre est plate a échoué (pour le moment)

Science

Par Mathieu le

Mike Hughes est un ancien chauffeur de limousine âgé de 61 ans et un grand adepte de la célèbre théorie du complot : la Terre est plate. Depuis bien longtemps, l’américain affirme à ceux qui veulent bien l’écouter que notre planète n’est pas un globe, mais bien une sorte de crêpe géante. Et alors qu’on ne cesse de lui faire comprendre, avec plus ou moins de fermeté, qu’il a tort, l’homme compte bien nous prouver le contraire.

Ce n’est que le début

Ainsi, il devait, normalement, décoller samedi dernier dans une fusée qu’il a lui-même confectionnée afin de confirmer ses dires. Malheureusement, deux problèmes de taille se sont dressés contre lui. Tout d’abord, il n’a pas eu les autorisations nécessaires afin de lancer son engin. Les autorités américaines n’ont en effet pas validé son lancement, via un permis fédéral, et sans ce dernier, il est légalement impossible d’envoyer un engin aéronautique dans le ciel. Le second problème rencontré par Mike Hughes est que sa fusée n’était apparemment pas en état de voler puisqu’il a expliqué avoir rencontré « d’importants problèmes mécaniques » . Passablement déçu, il a ainsi annoncé dimanche qu’il renonçait à son projet…pour le moment.

La fusée de Mike

Il n’a clairement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Alors qu’il a réussi à attirer l’attention de nombreux médias américains et étrangers, le sexagénaire affirme toujours vouloir atteindre 550 mètres d’altitude à 800 km/h et parcourir environ 1,6 kilomètre dans l’unique but de prendre plusieurs clichés personnels démontrant que la Terre est bien plate. « Notre planète est un disque entouré d’un mur de glace et la NASA un organisme contrôlé par des francs-maçons partisans de l’idée d’une Terre ronde » explique l’homme aux différents médias qui s’intéressent à lui et notamment au Washington Post.

Pour construire sa fusée, Mike Hughes a dépensé la coquette somme de 20 000 dollars et s’est enfermé dans son garage des semaines durant. « J’aime faire des choses extraordinaires que personne d’autre ne pourrait faire, et personne dans l’histoire de l’Humanité n’a conçu, construit et piloté sa propre fusée » avançait-il avec fierté la semaine dernière. Bien qu’extrêmement déçu par l’annulation de son projet, l’américain a tout de même tenu à rassurer ses fidèles : « Je compte bien retenter ma chance cette semaine ! » affirme-t-il. Pour rappel, l’ancien cascadeur a déjà tenté sa chance en 2014, mais son ancien appareil avait…explosé en vol. Un avant-goût de son futur « exploit » ?