Le prochain jeu Warhammer 40K a des faux airs de Civilization

Jeux Vidéo

Par Jules le

Pour sa prochaine itération vidéoludique, l’univers futuriste et ultra guerrier de Warhammer 40K se tourne pour la première fois vers la stratégie 4X.

Les jeux estampillés Warhammer 40K, ce n’est pas ce qu’il manque. Depuis 2014, ce ne sont pas moins de 15 titres qui ont vu le jour sur nos machines. Et honnêtement, aucun n’est inoubliable. Même le sympathique, mais ennuyeux Dawn of War III sorti le 27 avril dernier n’est pas parvenu à laisser un souvenir impérissable aux joueurs. Mais cela n’a pas l’air de déranger Games Workshop,créateur et détenteur de l’univers de W40K, qui continue de brader son IP à tous les studios de développement qui passent.

Un jeu 4X et 3Z

Étant donné que l’univers de Warhammer 40K est tiré à l’origine d’un jeu de plateau, les jeux vidéo mettant en scène Space Marine, Orks et Gardes Impériaux se sont logiquement tournés vers la stratégie. Si le STR et la tactique au tour par tour restent les genres de prédilections pour les jeux W40K, il en est un qui n’a étonnamment jamais su s’attirer les faveurs d’un studio, le 4X (eXplore, eXpand, eXploit, eXterminate).

Cet oubli n’est désormais qu’un lointain souvenir puisque Proxy Studios (Pandora: First Contact, un 4X SF) annoncé l’arrivée prochaine de Warhammer 40K: Gladius – Relics of War. Dans ce jeu de stratégie 4X, édité par Slitherine, votre objectif est simple. À la tête de l’une des quatre factions du jeu – Space Marine, Nécron, Astra Militarum et Orks – vous devrez bâtir un empire sur une planète et pulvériser vos adversaires pour faire main basse sur les ressources.

Le premier trailer du jeu nous laisse cependant un peu sceptiques. Malgré ses faux airs de Civilization, Warhammer 40K: Gladius – Relics of War n’est pas très beau, et surtout, ça transpire la rigidité. Pire, ça à l’air ennuyeux au possible. Espérons que les développeurs améliorent tout ça car en optant pour la 4X, ils pourraient bien nous livrer le meilleur jeu W40K depuis Dawn of War II.