Netflix trolle ses utilisateurs dans un tweet et… c’est le drame

Sur le web

Par Elodie le

La plateforme de SVOD a-t-elle le droit d’utiliser les données recueillies sur les habitudes de ses utilisateurs pour les troller gentiment ? Non, estiment certains internautes. Mais, n’est-ce pas le jeu ma pauvre Lucette ?

Stranger Things

Lundi 11 décembre, Netflix a perturbé beaucoup d’internautes avec ce tweet que d’aucuns ont qualifié de « creepy » (glauque, bizarre en VF). Le voici :

« Aux 53 personnes qui ont regardé « A Christmas Prince » tous les jours ces 18 derniers jours : qui vous a fait du mal ? »

J’ai voulu troller sur les réseaux

Un petit troll pas piqué des hannetons dirons certains, une intrusion intolérable pour les autres. Si le film est anecdotique en soi (une journaliste est envoyée décrocher un scoop sur un futur prince en quête d’une reine… Et devinez quoi ? Nooon ? Siiii. Bref.), certains Twittos semblent avoir découvert l’eau chaude que Netflix pouvait consulter leur historique de lecture (et s’en moquer). Fichtre !


« Est-ce dans vos conditions et politique d’utilisation de collecter et d’analyser les habitudes de lecture [des utilisateurs] afin de se moquer des gens sur les réseaux sociaux ? Je demande ça pour un ami. »


« C’est tellement effrayant »

« Je veux dire, je suis ok avec le fait que mes habitudes de lecture puisse être publiées, mais je pense que nous allons prendre des chemins séparés désormais Netflix. »


« Donc un salarié anonyme de Netflix a accès à vos données de visionnage, s’en sert contre vous, se moque de vous, peut-être publiquement. Je suppose que c’est la même chose pour un magasin de location de vidéos, à l’exception de l’énorme base de données qui signifie qu’il est plus facile pour un employé bizarre travaillant chez Netflix de trouver et attaquer une personne qu’il connait« .


« Quelqu’un d’autre trouve problématique le fait que Netflix parle des habitudes de lecture des gens ? Suis-je le seul à trouver ça creepy ? »

Big Brother moqueur ?

Vous pouvez vous émouvoir de la moquerie (anonyme), mais certainement pas de la vraie fausse découverte qui semble être faite. Si Netflix ne communique pas sur ses données, cela ne veut pas dire qu’elle ne les analyse pas. C’est d’ailleurs écrit noir sur blanc dans sa Déclaration de confidentialité. Oui, les fameuses, celles qui ne sont jamais lues (dans leur intégralité ou alors en diagonale).

« Les données que nous collectons automatiquement : nous collectons certaines données sur vous et sur votre utilisation de notre service, sur la manière dont vous interagissez avec nous et nos publicités, ainsi que des données relatives à votre ordinateur ou tout autre appareil que vous utilisez pour accéder à notre service (tels que les consoles de jeu, smart TV, appareils mobiles, décodeurs numériques, etc.). Ces informations comprennent : Votre activité sur le service Netflix, telle que les titres que vous avez sélectionnés, votre historique de lecture et les recherches que vous avez effectuées ».

Données, données moi

La firme explique utiliser ces données notamment pour « analyser et comprendre notre public, améliorer notre service (y compris les expériences avec l’interface utilisateur), et améliorer nos offres, la sélection du contenu et les algorithmes de recommandation ». Et publier des tweets moqueurs donc. À l’instar de Spotify qui avait dévoilé les habitudes d’écoute insolites de ses utilisateurs en novembre dernier. Campagne saluée pour son humour et qui se base sur le même procédé.

Si cela vous inquiète, commencez par lire toutes les politiques de confidentialité des services (gratuits pour certains) que vous utilisez (Facebook, Playstation, Twitter, etc.).

Nous allons vous révéler quelque chose : ils collectent tous vos données, les utilisent pour leurs services et parfois même les revendent. Ils connaissent vos habitudes, vos préférences, les appareils que vous utilisez, les sites que vous consultez et la façon dont vous consommez leurs services.

On vous l’accorde, cela a quelque chose de flippant, comme tout service, en ligne ou non, qui détient des informations confidentielles sur une personne. Les limites ont-elles été franchies ? Il ne faut peut-être pas exagérer.

via GIPHY

55 réponses à “Netflix trolle ses utilisateurs dans un tweet et… c’est le drame”

  1. C’est énorme… moi ce qui me gène surtout, c’est que le service est spécialisé dans les vieilleries de bas étages, donc, ils se moquent des clients qui utilisent leur core concept ? Est-on sur que c’est productif ?

  2. Les gens s’étonnent que Netflix collecte les statistiques de lecture sur son site ?
    Comment ils sauraient autrement quelles séries marchent, ou ne marchent pas ?

    • Ce qui les gène semble être qu’ils annoncent leur statistiques…

      C’est un peu comme si on attaquait Google pour le top 10 des recherches annuelles…
      Du moins, c’est ce que j’ai compris.

      • C’est ça ^^

        Après, ce sont des statistiques un peu plus construites sur le comportement utilisateur, plutôt que brutes sur le nombre d’utilisateurs par série…

        Mais bon, faut pas être con, ça reste des stats anonymes ^^

      • pas tout a fait ce qui gène c’est que netflix se moque des clients. c’est plus comme si google répertoriait les 10 recherches annuelles et que pour chacunes d’entre elles ils se foutaient de la gueule des gens qui ont cherché ca…
        Enfin c’est ce que moi j’ai compris…

        • « se moque de ses clients » depuis quand on a pas le droit de faire une toute petite vanne ? Il me semble pas qu’il ai dit un truc du genre : « Qui sont les 53 pauvres m***es qui ont regardé ce film ??! ». Perso la vanne m’a fait rire, je trouve ca plutot léger et décontracté, c’est l’esprit des soirées Netflix avec des potes. Je trouve les gens un peu trop « butt-hurt » ces temps-ci.

          • Ah mais j’ai pas dit que ca me gênait. Perso j’ai trouvé ca drôle aussi. J’expliquais juste…

        • j’ai compris pareil. Spotify avait fait pareil récemment, mais bon c’était moins « méchant » que ce tweet de Netflix.
          Parce que comme c’est un peu « bizarre » d’avoir regardé ce contenu autant de fois, les gens se sentent un peu persécutés par le tweet, et je peux le comprendre…

  3. Le mec qui dit « asking for a friend », ça veut pas dire « je vais demander à un ami », mais « je demande ça pour un ami »… en gros le gars qui n’assume pas !

  4. Il faut que les internautes arrêtent de pleurer.
    Netflix n’a mentionné personne directement et ce n’est pas pire que publier des statistiques d’utilisation.
    Tant qu’ils ne revendent pas les informations personnelles, ils se tiennent mieux que la majorité des services.

    A coté de ça ceux qui pleurent pour la collecte d’information vont demander à SIRI de lancer leur playlist favorite sur pornhub.

    • Lol Juste ils utilisent TWITTER pour se plaindre de la collecte d’informations… c’est comme se plaindre à son boulanger de manger du pain…

    • En soit même, rien ne nous prouve qu’ils ne vendent pas nos données ( comme le font tous les autres ).
      Après, citer facebook ou playstation, ils sont gentils dans le JDG… On en parle de google? x)
      Bref, si les gens de NetFlix découvrent enfin que leurs données peuvent être collectées, c’est qu’ils ont évolué 😀 ( bon avec un putain de train de retard 😛 )

    • Il y a des limites quand même, même si on ne donne pas ton nom, tu n’aimerais pas que Netflix critique tes visionnages, que tu pensaient privés. Je comprend que ceux qui sont concernés s’offusquent un minimum.

  5. Mdr les gens sur Twitter ils cherchent tout le temps des trucs pour s’offusquer.
    Vraiment la plateforme des pleurnichards !

  6. « une journaliste est envoyée décrocher un scoop sur un futur prince en quête d’une reine… Et devinez quoi ? Nooon ? Siiii. Bref. »

    Excellent la description du film. J’adore ! :’D

    Personnellement, vu que cela reste 100% anonyme, je ne vois pas le souci.

  7. Et sur windows l’application netflix tourne en tâche de fond même quand on ne s’en sert plus .Il a plusieurs fois fallu que j’active le gestionnaire des tâches pour tuer le processus

    • A mon avis c’est juste pour afficher des notifs ou alors pour un lancement plus rapide, rien d’alarmant. C’est pas eux qui vont vous mettre un enregistreur de frappes de clavier ^^

  8. La polémique, c’est que les données concernent des « utilisateurs spécifiques » et pas des données générale de tel ou tel show.
    Ce qui veut dire que, si on veut discréditer une personne en particulier, il suffit de dévoiler son historique netflix, et boom.
    Bon, ok, y’a rien de réellement embarrassant sur netflix. Mais imaginons que Pornhub tient le même type de registre d' »utilisateur spécifique », et là tu peux détruire qui tu veux.

    • Les données sont collectées de facon completement anonymes, ils peuvent discrediter personne, il faudrait qu’ils changent leur CLUF pour ca, et tout le monde s’en rendrait compte.

      • Mais alors si c’est anonyme… comment savent-ils que tu as vu les 7 premiers épisodes de ta série préférée et que tu en es à la 34ème minute de l’épisode 8 ?

        C’est le principe même de Netflix de conserver l’historique de tout ce que tu as vu (et ce que tu as aimé ou pas si tu cliques sur les pouces).

  9. Certes c’est pas une découverte qu’ils récupèrent nos données. Normalement tout le monde le sait. Mais de là à les utiliser publiquement en se moquant des utilisateurs ? Non c’est inadmissible.

    • A mon avis c’est une vanne, personne regarde un film 18 jours de suite comme ça ^^
      Et puis même si c’était des données réelles, ce ne serait vraiment pas grave du tout sachant que c’est collecté de façon anonyme ^^

    • C’est marrant, faut arrêter avec les termes « inadmissible ». Sérieusement…

      C’est une blague, sans divulguer de personnes précises. Faut se détendre hein.

  10. avant on paye a une société pour faire une enquête tout pour savoir que deux mille personnes ont regarde ce ci ou ce la, maintenant netflix il peut le savoir sans se payer une enquête alors i a pas de quoi en faire un drame non plus de donnes ils en récoltent touts les sites franchement i a bien pire que ça…

  11. Je trouve pas ca creepy ^^ Certes, ils utilisent vos données, mais vous avez vu des noms ? Nan, c’est purement anonyme, donc niveau vie privée c’est tranquille ^^ Et puis c’est pas comme si il avait posté des numéros de CB :/

  12. Eh !!!! Eh Pssssstttt !!! Youporn fait pareil !!! Je vous laisse imaginer le message de moquerie qui pourrait en dé-couler ! Ca ca serait GLAUQUE CREEPY isn’t it ? 🙂

  13. Mais les gens sont vraiment con ou quoi?Ils croient vivre dans le monde des bisounours?
    En plus ca doit être les même qui ont donné leurs vies entière à facebook.
    Pfffffffffffff!

  14. Je ne suis pas étonné que NetFlix analyse les données, comme indiqué dans l’article… ils le font tous.
    Je ne me choque pas non plus du concept de se moquer de leurs utilisateurs.

    Mais il y a moquerie et moquerie.
    Une personne qui, effectivement, peut avoir des problèmes (séparation, seule pour les fêtes, etc…) n’a pas forcément envie qu’on lui mette le nez dans son caca.

    Donc, pour le coup, c’est la cible de ce tweet qui me gêne. Il me semble que Netflix a assez de stats pour ne pas prendre le risque de viser une cible « potentiellement » fragile.

  15. Comment les utilisateurs de Netflix pourraient être étonnés que leurs stats soient analysées alors que c’est le principe même de l’interface de Netflix. Suffit de créer un profil pour que Netflix l’explique : Il font choisir 3 films en expliquants que ces choix vont conditionner les propositions de films que le service vous fera et que ces proposition seront affinées au fur et à mesure de vos différents visionnages.
    Alors que le fait de se « moquer » puisse être mal vu, soit (et encore, à mon gout c’était gentillet), mais s’offusquer que les stats soient utilisées, ça c’est juste se foutre de la gueule du monde.

  16. Personne n’a pensé à QUI pouvaient être ces 53 personnes ??
    Style 53 magasins qui passent un film de noel en période de fête,..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *