La forme de l’eau : Jean-Pierre Jeunet accuse Guillermo Del Toro de l’avoir copié

Cinéma

Par Julien Paillet le

En lice pour les oscars, La forme de l’eau et son réalisateur se retrouvent accusés par Jean-Pierre Jeunet d’avoir copié deux de ses plus célèbres films. Le cinéaste français s’est ainsi longuement expliqué dans les colonnes de Ouest France en affirmant que Guillermo Del Toro lui avait volé ses œuvres et plus particulièrement Delicatessen.

Voici ce que le réalisateur français a d’abord déclaré : « Je lui ai dit : Tu as beaucoup d’imagination, beaucoup de talent. Pourquoi aller piquer les idées des autres ? », confie-t-il à Ouest-France. « Il m’a répondu : On doit tout à Terry Gilliam. Selon lui, il ne vole rien aux autres, c’est Terry Gilliam qui nous a tous influencés. Mais bien sûr. Quand il pique la scène du couple assis au bord du lit qui danse avec les pieds, avec la comédie musicale en arrière-plan à la télé, c’est tellement copié-collé de Delicatessen qu’il y a un moment où je me dis qu’il manque d’amour-propre. »

Le metteur en scène de Alien Résurrection continue : « On m’avait prévenu avant d’aller le voir, tout le monde m’avait parlé de La Fabuleuse histoire d’Amélie Poulain. Effectivement, il y a un petit côté au début avec le peintre, l’appartement, la jeune fille un peu candide… Mais c’est surtout Delicatessen.» Des propos faisant notamment référence à un passage du film de Del Toro où un personnage remplit entièrement d’eau une salle de bains.

« Ce qui est en plus gênant c’est qu’elle n’a pas vraiment d’utilité dans La Forme de l’eau, c’est un peu gratuit. Aller abîmer la scène de quelqu’un d’autre pour ça, c’est dommage. C’est déjà vieux Delicatessen, c’est passé dans l’Histoire. Et donc, sous ce prétexte, on peut se servir et recycler. Maintenant, je n’en fais pas non plus un caca nerveux parce qu’il vaut mieux être piqué qu’ignoré. Je ne vais quand même pas attaquer pour plagiat, ce n’est pas mon esprit. Mais Guillermo a assez de talent pour ne pas faire ça. » Jeunet semble tout de même particulièrement en colère contre le mexicain, malgré une volonté affichée de ne pas aller jusqu’en justice.

Jean-Pierre Jeunet concède d’ailleurs avoir lui-même déjà emprunté des scènes à d’autres réalisateurs mais de manière inconsciente : « Même la salle de bains de Delicatessen, elle était déjà dans un vieux Laurel et Hardy. Je ne l’ai réalisé que des années plus tard en le voyant. Donc Guillermo pourrait très bien dire que ça vient de là. Mais il est évident qu’il avait Delicatessen en tête. J’ai compris ce qu’il faut que je fasse pour avoir du succès : je dois voler Guillermo Del Toro en train de me voler ! »

Des propos qu’il faudra remettre en perspective lors de la vision du film ici accusé. La Forme de l’eau sortira en salles le 21 février 2018 en France.