Apple dépasse ASUS et devient le quatrième plus grand constructeur d’ordinateurs portables

Apple

Par Olivier le

En 2017, Apple s’est hissé à la quatrième place du classement mondial des constructeurs d’ordinateurs, devant ASUS qui rétrograde à la cinquième place.

Retrouver Apple en si bonne position est une belle performance, sachant que les MacBook, MacBook Air et MacBook Pro ne sont pas ce qu’on peut appeler des ordinateurs bon marché. Le modèle le plus abordable est le MacBook Air 13 pouces dont le prix débute à 1.099 €, ce qui est plutôt élevé par rapport à ce que l’on trouve chez la concurrence.

Les MacBook Pro sont à la fête

Les ordinateurs portables d’Apple n’en restent pas moins des machines solides et performantes, qui bénéficient de plus de l’effet « halo » : les utilisateurs d’iPhone et d’iPad pourront aller plus facilement vers un Mac s’ils ont besoin d’un ordinateur classique. TrendForce, qui a établi ce classement annuel, donne Apple à 9,6% du marché mondial, contre 9,5% à ASUS.

C’est une belle progression pour la firme à la pomme, puisqu’elle augmente sa part de marché de 1,3 point par rapport à 2016. Et les bonnes nouvelles devraient se poursuivre pour Apple, avec une prévision à 10,4% pour cette année. Le constructeur bénéficie clairement de la bonne lancée des MacBook Pro lancés à la toute fin de l’année 2016 et qui ont été mis à jour en juin dernier. La fameuse Touch Bar a provoqué quelques irritations, mais elle rentre petit à petit dans les habitudes…

TrendForce note que le rafraichissement des MacBook Pro en juin 2017 ont permis à Apple d’améliorer ses livraisons de 18% sur l’ensemble de l’année, la croissance la plus élevée parmi les constructeurs d’ordinateurs portables.

Les premières places sont occupées par respectivement HP (24,3%), Lenovo (20,2%) et Dell (15,2%), dont les positions semblent indéboulonnables. Selon TrendForce, le marché de l’ordinateur portable se porte assez bien : il s’en est livré 164,7 millions d’unités l’an dernier, soit une progression de 2,1%. Les estimations s’attendaient plutôt à 0,7%.