Best Friends : le réalisateur de The Room retrouve le cinéma

Cinéma

Par Julien Paillet le

Alors que s’apprête à sortir The Disaster Artist de et avec James Franco, une bande annonce mettant en scène Tommy Wiseau, l’homme à l’origine du « pire film de tous les temps« , vient d’être dévoilée. Un événement immanquable pour tous les fans du nanar culte qu’est The Room.

À quelques jours de la sortie en salles en France de The Disaster Artist, le film retraçant la conception du film The Room réalisé par Tommy Wiseau en 2003, on apprend qu’une bande annonce mettant en scène l’acteur-réalisateur a été dévoilée il y a quelques jours sur internet. Devenu une sorte d’icone de la culture populaire et underground, le metteur en scène d’origine polonaise reviendra donc cette année au cinéma dans un nouveau projet qui devrait enthousiasmer les amateurs de bizarreries et de petits films indépendants américains fauchés.

Le film, intitulé Best Friends, narre l’histoire de la rencontre de deux hommes qui prennent la décision d’entamer un périple dans le Sud-Ouest. Tommy Wiseau y incarnera un directeur de pompes funèbres. De son côté, Greg Sestero, le personnage de Mark dans The Room, jouera un vagabond.

Aux commandes de ce projet dont les images sont aussi touchantes que dingues, on retrouve le réalisateur inconnu Justin MacGregor. L’homme aurait d’ores et déjà prévu de tourner un deuxième volet à Best Friends.

Il a notamment commenté sa relation de travail avec Wiseau, comme nous l’apprend Straight : « Tommy regroupe à lui seul une très forte énergie sur un plateau de cinéma, donc vous ne savez jamais quelle version de lui vous allez obtenir », explique le réalisateur. « Au début, j’étais surpris qu’il me donne autant de respect. L’autre aspect de Tommy était le chaos total. Il se rebellait complètement contre ce que je disais. Il disait: ‘Vous, les Canadiens, vous ne comprenez pas le cinéma.’ » Des propos déjà anthologiques qui pourraient facilement laisser imaginer une suite à The Disaster Artist dans les prochaines années. 

The Room

Si on ne présente plus vraiment The Room, le nanar culte qualifié notamment par Entertainment Weekly de « Citizen Kane des mauvais films », il faut rappeler que c’est véritablement le métrage de James Franco qui a permis à l’oeuvre et à l’acteur-metteur en scène d’accéder à une certaine renommée. Dans la conscience collective, on pourrait même dire que l’homme a désormais pris la place d’un Ed Wood ou d’un Uwe Boll.

À noter que vous pourrez retrouver l’univers de Tommy Wiseau dans The Disaster Artist (notre critique) à partir de la semaine prochaine au cinéma, plus précisément le 7 mars 2018. Le film pourrait également décrocher une statuette dorée aux oscars puisqu’il bénéficie d’une nomination dans la catégories « meilleur scénario adapté ».