Un astéroïde d’au moins 48 mètres de diamètre passe près de la Terre peu de temps après avoir été repéré

Espace

Par Anne Cagan le

La rencontre n’a pas eu lieu et c’est heureux. Selon les estimations, l’astéroïde 2018 GE3 serait nettement plus gros que la météorite Techliabinsk qui avait causé des dégâts importants au moment de sa chute.

192 000 km. C’est à peu près deux fois moins que la distance qui sépare la Terre de la Lune. Mais c’est aussi la distance à laquelle s’est approché de nous l’astéroïde 2018 GE3, quelques heures seulement après avoir été repéré, nous indique le Time.

Malgré la veille attentive des agences spatiales, il arrive en effet que des astéroïdes ne soient repérés que tardivement. Comme le souligne CNET, il n’est pas rare que des astéroïdes passent à proximité de la Terre mais la plupart d’entre eux dépassent rarement la taille d’un bus ou d’une maison.

L’astéroïde 2018 GE3, lui, serait de plus grande envergure. Selon L’Obs, son diamètre serait compris entre 48 et 110 mètres. Une dimension nettement plus importante que celle de la météorite Tcheliabinsk (17 mètres) tombée en Russie en, février 2013 et dont l’onde de choc avait fait exploser des dizaines de milliers de vitres et blessé 1600 personnes.

Source: Time

Une réponse à “Un astéroïde d’au moins 48 mètres de diamètre passe près de la Terre peu de temps après avoir été repéré”

  1. "it was several times the 2013 Chelyabinsk meteor, around the size of the 1908 Tunguska event ~ easily enough to destroy a city."

    Pourquoi parler de Chelyabinsk alors que vous pouvez évoquer l’indicent de la Tunguska. On est dans un autre registre que des vitres cassées 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *