Il faudra désormais attendre d’avoir 16 ans pour utiliser WhatsApp

Sur le web

Par Henri le

Utilisée par plus d’un milliard de personnes dans le monde, l’application WhatsApp s’apprête à subir quelques changements… Et un rapprochement avec sa maison-mère.

WhatsApp s’apprête à changer ses conditions d’utilisation et ce sont les plus jeunes qui sont notamment concernés. La firme a en effet décidé qu’il faudra avoir 16 ans pour ouvrir un compte en Europe. Une décision qui n’est d’ailleurs pas clairement expliquée puisque l’âge d’inscription minimum reste 13 ans dans le reste du monde. On peut simplement y lire que l’entreprise souhaite « respecter les nouvelles normes strictes de transparence ». 

Il s’agit en fait d’une réponse évidente aux nouvelles contraintes du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui rentreront en vigueur dans l’Union européenne dès le 25 mai prochain.

WhatsApp ne précise même pas si un contrôle spécifique sera véritablement effectué pour vérifier le véritable âge de l’utilisateur. Reuters indique néanmoins qu’une permission pourrait être demandée à un parent ou tuteur afin d’autoriser la transmission des données à l’entreprise. L’approche est différente de celle de Facebook, qui préfère une limitation des fonctionnalités disponibles selon l’âge de l’utilisateur.

Crédits : Flickr/Microservios

Cependant, la firme ne cache pas sa volonté de tisser des liens plus étroits avec sa maison-mère, notamment en ce qui concerne le partage de données.

« Comme nous l’avons indiqué par le passé, nous souhaitons travailler de manière plus étroite avec les autres entreprises Facebook à l’avenir, et nous vous tiendrons informés à mesure que nous mettons en œuvre nos projets »

Voilà qui devrait attirer une nouvelle fois l’attention de la CNIL. La Commission qui avait relevé plusieurs manquements, avait en effet, en 2017, mis en demeure WhatsApp de procéder légalement à la transmission des données des utilisateurs à Facebook.