Le Royaume-Uni pourrait créer des “pass porno” pour vérifier l’âge des internautes qui surfent sur des sites X

Sur le web

Par Anne Cagan le

Une nouvelle loi qui va bientôt entrer en vigueur imposera aux sites X une vérification plus stricte de l’âge des internautes. Les autorités suggèrent qu’elle s’opère via l’achat d’un code à 16 chiffres chez un marchand de journaux.

Les amateurs de photos de charme pensaient ne plus jamais avoir à affronter le regard réprobateur de leur kiosquier grâce à Internet. Au Royaume-Uni, ils risquent cependant de devoir en repasser par là. Une nouvelle loi va en effet bientôt entrer en vigueur et imposer aux sites X une vérification beaucoup plus stricte de l’âge des internautes accédant aux contenus. Et les autorités britanniques suggèrent que cela se fasse par le biais de “pass porno” vendus en kiosque.

Concrètement, l’internaute devra se rendre chez son marchand de journaux et y présenter une pièce d’identité (permis de conduire, passeport ,etc.) prouvant qu’il a l’âge requis pour surfer sur ces sites. Il pourra alors acheter le fameux pass, qui n’est autre qu’un code de 16 chiffres vendu aux alentours de 10 livres (environ 11 euros).

Inquiétudes autour de la protection des données

Cette solution a été avancée suite aux inquiétudes soulevées par l’idée que les internautes soient tenus de fournir en ligne des informations personnelles afin de prouver leur âge et se retrouvent de ce fait plus vulnérables aux chantages ou aux vols de données.

Interrogé par The Daily Telegraph, le directeur général du British Board of Film Classification David Austin affirme du reste que la solution des pass porno “plus simple à mettre en place que ce que l’on pourrait croire”.

Quelque-soit la ou les solutions finalement retenues, une chose est sûre : les sites qui ne jouent pas selon les règles risquent gros. Ils pourraient en effet encourir des amendes significatives (jusqu’à 250 000 livres soit environ 280 000 euros) voire être complètement bloqués par les fournisseurs d’accès à Internet.