Une Model 3 a roulé quasiment 1.000 km sur une seule charge

Automobile

Par Olivier le

Les voitures électriques sont épatantes, mais elles doivent démontrer qu’elles sont au moins aussi performantes que les véhicules à motorisation classique. Et cela vaut également pour la distance qu’elles sont capables de parcourir.

975 kilomètres avec une seule charge : c’est l’exploit réalisé par deux conducteurs américains avec leur Model 3. Le modèle – le plus abordable de la gamme Tesla – n’est pourtant pas censé aller au-delà des 500 km dans le meilleur des cas. Comment ces as du volant s’y sont-ils pris pour quasiment doubler la portée de la voiture ?

Sans clim’ ni pantalon

C’est simple : ils ont fait en sorte de tirer le moins possible sur la batterie du véhicule. La démonstration a été réalisée près de l’aéroport de Denver, sur un circuit fermé d’une longueur de 1,6 km. Ils n’ont pas dépassé les 25 km/h et ont roulé sans la climatisation, malgré la chaleur étouffante. Au bout de 32 heures de conduite (et quelques pauses pipi…), la batterie de la Model 3 a rendu l’âme. Mais les 975 km ont été atteints !

Évidemment, si l’exploit est beau, il est impossible d’obtenir une telle distance avec une batterie pleine dans la vraie vie. Néanmoins, il y a là de quoi réfléchir aux optimisations qu’il est possible d’apporter aux batteries des voitures.

Par ailleurs, et toujours concernant la Model 3, Tesla a mis à jour le logiciel de gestion du freinage, suite aux critiques de Consumer Reports, l’association de consommateurs américains. Le constructeur assurait que la voiture, lancée à 100 km/h, n’avait besoin que de 40 mètres pour s’arrêter complètement.

Dans ses tests, Consumer Reports n’est parvenu qu’une seule fois à obtenir ce résultat, la distance de freinage moyenne mesurée par l’association étant de 46 mètres. Elon Musk a alors promis que Tesla allait rapidement répondre à ce problème, ce qui fut fait promptement, et par une simple mise à jour logicielle.