Snapdragon 632, 439 et 429 : La firme redonne des couleurs à ses puces entrée/milieu de gamme

Hardware

Par Henri le

Il n’y a pas que les Snapdragon 845 dans la vie. Qualcomm le sait et s’apprête à donner un coup de jeune à ses puces d’entrée et de milieu de gamme.

Qualcomm a beau nous faire saliver avec des puces haut de gamme, la majorité de ses ventes de puces concerne des smartphones de moindre envergure. Mais comme vous avez pu le constater récemment, certains acteurs de l’entrée/milieu de gamme proposent désormais des terminaux de plus en plus performants. Il faut donc que les processeurs suivent et c’est dans cette optique que la firme américaine annonce aujourd’hui l’arrivée de trois SoC (pour System on a Chip) : les Snapdragon 429, 439 et 632.

Destinés aux smartphones coûtant 300 euros ou moins, ces derniers devraient apporter la puissance nécessaire à l’intégration de technologies aujourd’hui proposées par la majorité des constructeurs.

Du milieu de gamme de plus en plus puissant

Le plus performant est évidemment le Snapdragon 632, qui serait 40% plus puissant que le 626 qu’il est amené à remplacer. Ce gain devrait servir à mieux gérer les doubles modules photo à l’arrière des appareils (jusqu’à deux 13 Mpx), mais aussi fluidifier la vidéo 4K (et autre FHD+) en décodage et encodage.

Ce nouveau SoC équipé d’un modem X9 permettra également d’améliorer les débits, tandis que la nouvelle puce graphique Adreno 506 servira à jouer de manière plus confortable à des titres 3D pas trop demandants (+ 10% de puissance par rapport au 626).

Les petites puces se rebiffent

Les Snapdragon 429 et 439 sont elles vouées à remplacer les 423 et 430, et apporteront un gain de performance d’environ 25% par rapport à la génération précédente. Ils pourront gérer deux modules caméra arrière de 8 Mpx mais ne permettront toujours pas de filmer en 4K.

Le Snapdragon 439 divise ses huit cœurs, et en alloue quatre à la performance et quatre autres pour les tâches moins gourmandes. Le 429 se contentera simplement de quatre cœurs et devrait donc bénéficier d’une autonomie moins performante, même si sa consommation reste contrôlée.

Le tableau ci-dessus nous montre que c’est bien le Snapdragon 429 qui profite d’un véritable gain de performance graphique, grâce au nouvel Adreno 504 (+ 50%) par rapport au 439 (+ 20%). Cela suffira pour des jeux modestes, ce qui est déjà bien pour ces puces que l’on retrouvera sur des smartphones aux prix très serrés.

Ces trois puces devraient faire leur apparition dans les smartphones et tablettes vers la seconde partie de l’année 2018.