Des “radars” pour détecter les smartphones au volant ont été installés au Royaume-Uni

Ville de Geeks

Par Mathieu le

Après les radars pour la vitesse et les feux, va-t-on bientôt voir débarquer des panneaux de signalisation qui repèrent les smartphones ? C’est en tout cas une idée qui fait son chemin. En Angleterre, la solution est même sérieusement étudiée depuis deux jours.

S’il se met à sonner, ne répondez pas
Crédit : pxhere

Le téléphone, c’est le mal

Dans le comté de Norfolk, en Angleterre, les conducteurs doivent rester vigilants. En effet, quatre panneaux de signalisation ont été installés et adressent un signal aux individus qui téléphonent au volant. Bien évidemment, il ne s’agit pour le moment que d’un dispositif à la visée éducative et non d’un véritable radar à smartphone. Mais c’est aussi un moyen pour les autorités de vérifier combien de personnes enfreignent le code de la route.

Ces panneaux détectent les véhicules où un conducteur est en train de passer un appel. Développés par l’entreprise Westcotec, ils affichent un avertissement au chauffeur pour lui demander d’interrompre son appel et de reposer son mobile. Ces scanners géants sont ainsi capables de détecter les signaux radio émis par les téléphones portables tout en faisant la différence entre les appels classiques et ceux réalisés via le bluetooth pour être en kit mains libres. En effet, le gouvernement britannique autorise l’utilisation du smartphone au volant à partir du moment où le conducteur a ses deux mains sur le volant. Un casque ou un kit pour appeler dans la voiture sont suffisants.

Un essai avant d’aller plus loin

Ce dispositif de prévention, installé à titre purement éducatif, est encore en phase de test. En effet, il est difficile de comprendre comment les panneaux vont réussir à faire la différence entre le smartphone du conducteur ou celui d’un des passagers qui ont eux le droit de téléphoner. De plus, cette solution ne prend en compte, pour le moment, que les appels et non le fait de surfer sur internet ou d’ouvrir différentes applications. Il faut donc améliorer ces outils pour les rendre véritablement viables.

Le gouvernement britannique a assuré que les panneaux n’étaient pas présents dans le but de verbaliser les conducteurs, mais bien d’analyser le comportement des automobilistes. Dans ce sens, quatre nouveaux appareils vont être installés dans les prochaines semaines. Il faut tout de même s’attendre à ce que cette solution devienne une réalité si la technologie devient suffisamment fiable et intelligente dans le futur. Ainsi, se faire flasher à cause du téléphone au volant pourrait être une nouvelle méthode de contrôle autonome pour les autorités compétentes.