En pleine croissance, le marché des appareils reconditionnés pourrait voir sa TVA baisser

Smartphone

Par Henri le

Le marché des smartphones est certes en baisse, mais tous les secteurs ne sont pas touchés de la même manière. Les appareils reconditionnés ont en effet la côte.

Avec 140 millions d’appareils reconditionnés vendus en 2017, soit 13% de plus qu’en 2016, ce secteur en particulier connait un vrai engouement. C’est en tout cas ce qu’indiquent les chiffres d’une récente étude émanant du cabinet Counterpoint.

Selon Gfk, deux millions d’unités ont trouvé preneur dans l’hexagone cette année, ce qui représente environ 10% des ventes globales de smartphone en France. Un engouement qui a permis a plusieurs sites spécialisés (Back Market, Recommerce…) d’effectuer d’importantes levées de fonds.

Interrogé par Les Echos, Mathieu Millet, PDG du Remade Group, explique que les clients ont de plus en plus confiance dans ce type d’achat, qu’ils trouvent parfois plus rassurant que l’occasion entre particuliers.

« Nous sommes en train de lever le principal frein, celui de la confiance [des consommateurs] »

Encourager la démarche

Pour encourager ce système, la députée de La Republique en Marche Aina Kuric a récemment adressé une demande au ministre demandant l’abaissement de la TVA à 5,5% sur ces produits. Une mesure déjà proposée par l’association HOP il y a quelque temps. Le député précise qu’en plus d’être plus écologique, ce marché a tendance à favoriser l’emploi sur le territoire plutôt qu’ailleurs.

« Contrairement à la fabrication du produit d’origine, l’activité de reconditionnement des produits créée bien souvent des emplois directement en France »

Une requête qui permettrait donc de faire d’une pierre deux coups. Reste à savoir si elle sera acceptée.